Jeudi 14 mai, Robert Chardon, maire de Venelles (Bouches-du-Rhône), exigeait sur Twitter que l'islam soit interdit en France. Une sortie médiatique qui lui ont ensuite valu l'ouverture d'une procédure d'exclusion du parti.

Après l'exclusion, l'hospitalisation. Robert Chardon, maire UMP de Venelles (Bouches-du-Rhône), qui avait déclaré jeudi sur Twitter vouloir "interdire l'islam en France" a été hospitalisé dans la journée du vendredi 15 mai a-t-on appris de l'AFP. Une demande d'hospitalisation formulée par "un tiers" et "compte tenu de l'incohérence de ses propos". 

 

L'UMP a annoncé son exclusion

Ce vendredi, après avoir vu ses propos condamnés timidement par le patron du parti de droite, Nicolas Sarkozy, Robert Chardon s'est vu signifier par la n°2 de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet l'ouverture d'une procédure d'exclusion pour "des propos absurdes qui ne correspondent en aucune manière aux valeurs et au projet de l'UMP".

Habitué à ce genre de sorties sur son profil Facebook, où il partage aussi bien des articles sur le déclin des "Français de souche" que des blagues d'un goût douteux sur les immigrés, il a reçu le soutien de Fabrice Robert, le président du Bloc identitaire (extrême droite).

 

Source