Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le renseignement américain a élaboré un plan de liquidation de la Transnistrie

Publié par wikistrike.com sur 26 Mai 2015, 09:09am

Catégories : #Politique internationale

Le renseignement américain a élaboré un plan de liquidation de la Transnistrie

Moscou prépare sa défense active en Transnistrie

Une source du Ministère de la Défense russe a annoncé l’existence d‘un plan militaire de liquidation de la Transnistrie, développé par le renseignement américain avec la participation des organismes militaires de l’Ukraine, de la Moldavie et de la Roumanie.

Le Ministère de la Défense russe est préoccupé par la possibilité d’une déstabilisation brutale du conflit en République moldave de Transnistrie (PMR) et se prépare pour les scénarios les plus défavorables. Avec cet objectif, l’autre jour, le Groupe opérationnel des troupes russes (OGRV), stationné dans la République, a tenu des exercices pour la protection des installations militaires clés.

Selon le service de la région militaire de l’Ouest, qui est contrôlé par l’OGRV, vendredi, plus de 100 soldats du groupe ont été alertés par une alarme. Après une marche de 150 kilomètres dans les entrepôts militaires dans le village de Kolbasna, ils sont entrés dans une bataille de formation avec des terroristes imaginaires, qui tentaient de se procurer des armes et des munitions.

L’armée a souligné que les combattants OGRV ont travaillé dans des conditions proches d’une vraie bataille de la vie. Le personnel des unités anti-terroristes a accompli ses tâches avec succès: « Pendant les exercices sur l’élimination de terroristes présumés, une attention particulière a été accordée à l’amélioration de la cohérence des opérations des soldats dans la bataille sur le terrain ouvert dans le cadre d’une unité et de petits groupes tactiques (paires et triplets) « .

Des scénarios similaires sont maintenant pratiqués non seulement par le personnel militaire de OGRV, mais aussi par les soldats de la paix russes stationnés dans la zone de conflit.

Cette augmentation de l’activité des troupes russes en Transnistrie , selon la source de « NG » dans le ministère de la Défense, s’explique non seulement par les plans de la période de formation de l’été, mais aussi par les menaces réelles qui se posent maintenant dans la zone de conflit.

En particulier, a dit la source de « NG », elle possède des informations sur l’existence d’un plan militaire en cas de liquidation de la Transnistrie. Il aurait été mis au point par les services de renseignement américains, avec la participation des organismes militaires de l’Ukraine, la Moldavie et la Roumanie.

Une partie du plan était la décision de Kiev adoptée la semaine dernière pour dénoncer l’accord avec la Russie sur le transit par le territoire ukrainien de l’armée russe et de leurs cargaisons vers la Transnistrie.

En outre, selon la source de « NG », dans un avenir proche, des militants ukrainiens et roumains-moldaves envisagent de mener des opérations de sabotage et de terrorisme visant à capturer les armes des entrepôts à PMR, qui sont maintenant gardés par des soldats russes.

Dans le même temps sur le territoire de la rive gauche du Dniestr des provocations à grande échelle avec des meurtres entre populations civiles vont commencer, visant à discréditer nos soldats de la paix.

Ces circonstances vont devenir une excuse pour le retrait officiel de Chisinau du processus de maintien de la paix. Les autorités moldaves vont demander l’aide de l’Union Européenne et de l’OTAN. Et à ce moment, apparemment, un remplacement des casques bleus russes sera préparé sous la forme d’un bataillon de maintien de la paix moldavo-roumain.

Le ministre de la Défense de Moldavie, Viorel Cibotaru, a officiellement annoncé la formation d’une telle unité le 23 Mai 2015. Après sa rencontre avec son homologue roumain Mircea Dusa, il a été annoncé que, à l’avenir, le bataillon comprendra le personnel militaire del’Ukraine et de la Pologne.

Le lieutenant-général Yuri Netkatchev, qui était en 1992 le commandant de la 14e armée stationnée en Transnistrie, ne se prononce pas sur une solution militaire à la situation sur le Dniestr.

« Ça fait mal aux intérêts géopolitiques de Moscou, et je suis sûr que la direction russe fera tout son possible pour défendre ses positions dans cette région, et ne permettra pas l’escalade du conflit« , croit l’expert.

Netkatchev se souvient que Chisinau à l’époque où il commandait la 14e armée, avec le soutien des bénévoles et des mercenaires roumains avait déjà essayé de conquérir PMR par la force.

« Cela n’a pas fonctionné alors et ne fonctionnera pas maintenant, malgré le fait que l’Ukraine tente de couper l’oxygène de nos troupes là-bas, » a dit Netkatchev.

Il a convenu avec l’avis du coordinateur du bureau de l’inspecteur général du ministère de la Défense de la Fédération de Russie, le général d’armée Yuri Yakubov, de ne pas se prononcer sur l’opportunité de fournir nos soldats de la paix par l’air, en utilisant des avions de transport militaire dans le cadre du blocus ukrainien.

« Bien sûr, c’est un très gros problème pour que nos avions survolent le territoire ukrainien. Très probablement, ce sera dans la région d’Odessa. De la côte de la mer Noire à la frontière avec la PMR, il y a moins de 100 kilomètres. Il a été rapporté que l’armée ukrainienne avait déployé des systèmes missiles antiaériens S-300 là, mais il me semble que la défense aérienne ukrainienne va probablement décider de détruire nos avions militaires en vol à Tiraspol « , a déclaré l’expert.

Alors que la situation autour de la Transnistrie se détériore, la Roumanie et les Etats-Unis ont commencé des exercices militaires à proximité des frontières avec la région d’Odessa en Ukraine. A ces fins, un destroyer de missiles des forces navales des États-Unis, « Ross » est arrivé en mer Noire, le 23 mai.

Le communiqué de presse de la 6e flotte américaine a déclaré que la présence de « Ross » dans la région est nécessaire pour «assurer la sécurité» et renforcer «la coopération dans la mer Noire » pour « la paix et la prospérité dans la région. »

« Ross » est équipé d’un système de défense antimissile « Aegis », et les principales armes du destroyer sont les missiles de croisière Tomahawk.

Vladimir Mukhin pour Rusvesna, le 25 Mai 2015.

Traduit par Kristina Rus pour Fort Russ, le 25 Mai 2015

Version française E Gaillot pour €calypse News, le 25 Mai 2015

http://cacaou3.blogspot.fr/2015/05/transnistrie-menaces-de-lotan-contre.html?m=1

Commenter cet article

Archives

Articles récents