Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les États-Unis ont augmenté leurs dépenses destinées à déstabiliser la Russie

Publié par wikistrike.com sur 18 Mai 2015, 14:53pm

Catégories : #Politique internationale, #Economie

Les États-Unis ont augmenté leurs dépenses destinées à déstabiliser la Russie

Le fonds national de soutien à la démocratie (National Endowment for Democracy, NED), fondé par le Congrès des États-Unis a consacré en 2014  9,3 millions de dollars au soutien de diverses ONG de Russie, ce qui représente 1,3 million de plus qu’en 2013, communique Isvestia. Le fonds reçoit une somme de l’ordre de 100 millions de dollars l’an de la direction de l’agence des États-Unis pour le développement international (USAID). En Russie, les activités de cette fondation furent interdites en 2012.

Chaque année, le NED distribue 1200 «subventions» dans plus de 100 pays. Il reçoit également des moyens de la part de sponsors, dont Chevron, Coca-Cola, Goldman Sachs, Google, Microsoft, et la Chambre de commerce des États-Unis.

Parmi les sponsors privés de 2013, on compte l’ex-Secrétaire d’État Condoleeza Rice, l’ancien Directeur-adjoint de la CIA et ex-Ministre de la Défense Frank Carlucci, et l’ex-Secrétaire d’État adjoint Paula Dobrianski, fille de Lev Dobrianski qui a effectué un lobbying intense aux États-Unis en faveur du retrait de l’Ukraine de l’URSS.

Le Vice-Président du fonds, Nadia Duke supervise la branche Russie du NED (sa zone de responsabilités couvre également l’Afrique, l’Europe Centrale et l’Eurasie, l’Amérique Latine, et les Caraïbes). Son père, Petro Duke, est un ancien soldat de l’armée insurrectionnelle d’Ukraine, indiquent Izvestia. Duke et son époux, Adrian Karatnitski émettent publiquement de très nombreuses critiques envers le régime politique de Russie.

Les subventions sont réparties à travers quatre canaux principaux : le Centre Américain pour la Solidarité Internationale du Travail (ACILS), le Centre international de l’Entreprise Privée (CIPE), l’Institut Républicain international (IRI) et l’Institut Démocrate national (NDI).



Travail dans l'ombre

La comptabilité du NED relative à la répartition de l’argent en Russie en 2014 constitue un document classifié reprenant les activités des différentes ONG et les sommes allouées. Pour toute une série de pays, le NED ne révèle pas la dénomination des organisations bénéficiaires. Ce fut en 2011 que le NED publia pour la dernière fois la liste des organisations ayant reçu une subvention en Russie. Certains experts estiment que l’absence de noms concrets témoigne de ce que l’agence serait passée à un régime de travail «dans l’ombre», et dès lors, les organisations russes concernées ne veulent bien sûr pas révéler leurs «racines américaines». Cette opinion semble confirmée par le fait que les données 2014 publiées au printemps 2015 sur le site du NED ont été effacées. On peut toutefois conclure des chiffres globaux, que le NED étend son influence en Russie.

En Russie, 85 organisations ont été financées en 2013 dans neuf domaines d’activités (lutte contre la corruption, droits de l’homme, idées et valeurs démocratiques, etc…). En 2014, le nombre des bénéficiaires est passé à 96 organisations, et une dixième catégorie s’est ajoutée, les  «processus politiques». Dans cette dernière, deux organisations ont reçu 450 000 dollars pour l’organisation de formations et de séminaires. Le financement des ONG s’occupant en Russie de la lutte contre la corruption est passé de 400 000 dollars à 1,6 million de dollars. Le soutien aux ONG sensées promouvoir des idées et valeurs démocratiques a été augmenté de 500 000 dollars. L’organisation proposant des rencontres autour de la question du respect des droits de l’homme et du mésusage de l’histoire a reçu 400 000 dollars.

La loi relative aux «agents étrangers», adoptée en juin 2012 oblige les organisations non-commerciales de s’enregistrer dans le registre prévu à cet effet, en qualité d’agent étranger, dès qu’elles bénéficient d’un financement provenant de l’étranger. Depuis juin 2013, le Ministère de la Justice a reçu le droit d’attribuer selon ses critères la qualité d’agent étranger à une organisation. Pour l’instant le registre des agents étrangers recense 59 organisations, dont 21 reçurent en 2014 un financement émanant du NED.

 

Source: Russie Sujet géopolitique

Commenter cet article

Archives

Articles récents