L’hebdomadaire allemand Die Zeita fait de nouvelles révélations, selon lesquelles des entreprises allemandes auraient réalisé une série d’investissements en Asie visant à obtenir le soutien des responsables de la Fifa dans la région. Le groupe pharmaceutique Bayer et le fabricant automobile Volkswagen auraient ainsi investi en Thaïlande et Corée du Sud. Daimler aurait injecté de l’argent dans Hyundai, le fils du fondateur de cette dernière siégeant au conseil d’administration de la Fifa, affirme le journal allemand.

Qui assure donc même que le gouvernement de Gerhard Schröder a fourni des lance-roquettes à l’Arabie Saoudite en échange de son vote.

L’Allemagne a remporté l’organisation du Mondial 2006 d’une courte tête, à 12 votes contre 11 pour l’Afrique du Sud.

Des soupçons de corruption ont toujours pesé sur le scrutin.

 

SOURCELIBÉRATION