Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Selon Amesty, l’Algérie, la Tunisie et l’Éthiopie espionnent leurs propres citoyens pour la NSA

Publié par wikistrike.com sur 12 Juin 2015, 18:37pm

Catégories : #Politique internationale

Selon Amesty, l’Algérie, la Tunisie et l’Éthiopie espionnent leurs propres citoyens pour la NSA



L’ONG Amnesty International a révélé que trois pays africains, l’Algérie, la Tunisie et l’Éthiopie espionnaient leurs citoyens au profit de l’agence des renseignements des Etats-Unis NSA. 

Ces affirmations proviennent d’une enquête effectuée par Amnesty international et l’ONG Privacy International, sur les pays qui collaborent avec la NSA et le groupe des « Five Eyes » (Royaume-Uni, des États-Unis, du Canada, de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie), en leur fournissant des données privés sur leur citoyens. 

L’enquête est intitulée « votre pays partage t-il vos données avec les Etats-Unis ? » et elle a eu pour résultat une carte interactive reproduite ci-bas, où Amnesty international a listé les pays par continent qui ont signé des accords avec la NSA, portant sur le partage de données privés de leurs propres citoyens. Sur le continent africain, seuls trois pays ont ainsi accepté d’espionner leurs propres citoyens au profit des américains. Il s’agit selon l’ONG international, de l’Algérie, la Tunisie et de l’Ethiopie. 

Les données remises à la NSA par ces trois pays sont des renseignements personnels, des données à caractère privé et des contenus de communications privés téléphoniques ou par internet. 

« Deux ans après qu’Edward Snowden a révélé l’ampleur de la surveillance de masse exercée par certains gouvernements, nous utilisons les documents qu’il a divulgués pour montrer comment certains pays partagent secrètement vos données personnelles, écrit Amnesty. 

L’ONG souligne que Snowden « Ancien analyste de l’agence nationale de sécurité américaine (NSA), a révélé au monde la manière dont collaborent certains services de renseignement pour espionner nos courriels, nos recherches internet, nos appels, etc. Mais ce n’est pas tout. Les documents qu’Edward Snowden a rendu publics ont également exposé au grand jour la façon dont certains gouvernements partagent, en toute connaissance de cause, nos données personnelles avec les États-Unis ».

Selon les renseignements fournis par l’ancien analyste, « Nous avons appris que la NSA a conclu des accords secrets de partage de renseignements avec au moins 41 pays.Particulièrement opaques, ces accords portent atteinte à la vie privée de plusieurs centaines de millions de personnes » ajoute Amnesty international. 

L’ONG internationale a publié une carte interactive, reproduite ci-dessous pour savoir si votre gouvernement partage des données avec les États-Unis et ses alliés 

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents