Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Deux étudiants découvrent une incisive vieille de 560 000 ans à Tautavel !

Publié par wikistrike.com sur 28 Juillet 2015, 08:42am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Deux étudiants découvrent une incisive vieille de 560 000 ans à Tautavel !
Deux étudiants découvrent une incisive vieille de 560 000 ans à Tautavel !
Deux étudiants découvrent une incisive vieille de 560 000 ans à Tautavel !

Trésor de la Préhistoire, une dent humaine plus vieille de 100 000 ans que les restes de l'Homme de Tautavel a été mise au jour à la Caune de l'Arago.

 

 

 

L'homo erectus européen avait la dent dure. "Elle est robuste, usée. C'est une incisive inférieure latérale droite adulte qui devait servir à assouplir le cuir, à couper la viande… À l'époque, on était encore loin de l'invention du feu", s'enthousiasme Amélie Vialet, paléontologue anthropologue au Centre européen de préhistoire de Tautavel. Jeudi dernier, elle a participé, fascinée, à la précieuse découverte du fossile humain mis au jour dans le sol du carré 8 de la Caune de l'Arago par Camille et Valentin, deux étudiants parmi la trentaine de jeunes fouilleurs affairés l'été à explorer la cavité. "Le matin, on avait déjà trouvé une petite dent, mais elle provenait d'un cervidé. Alors, en fin de matinée, quand on en a extrait une autre, on n'a pas franchement réalisé", raconte Camille, 16 ans, venue de Cassis s'adonner trois semaines à ses premières recherches. "Ma mère a fouillé ici en 1979 et je crois qu'elle m'a transmis sa passion. J'ai donc choisi de venir à mon tour vérifier si l'archéologie me plaisait au point d'en faire mon métier". Après une telle trouvaille, la réponse est oui, sans la moindre hésitation.

  • Dents jumelles

"C'est la première dent à dater de 560 000 ans, voire 580 000 ans, déterrée en France, de surcroît à côté d'un sol qui recèle des ossements humains de 450 000 ans. 100 000 ans d'écart. C'est exceptionnel, c'est fou !", relève David Angelats, responsable marketing. D'autant que l'incisive récupérée est la seconde du genre. Elle a une jumelle découverte l'an dernier, pile au même endroit. "On travaille ce carré à peine depuis deux ans et lorsqu'on a sorti la première dent l'été 2014, on a préféré ne pas l'ébruiter car c'était un reste isolé et en moins bon état", confirme Christian, guide de recherches, quasi persuadé aujourd'hui qu'elles appartiennent "au même bonhomme. On a juste creusé 10 cm, en continuant, on va peut-être tomber sur une mandibule, qui sait ? Ce serait fantastique". Pinceaux en main, Camille et Valentin l'espèrent de tout cœur."Il ne faut pas s'emballer ! La découverte est le fruit de 52 ans de travail, de patience, d'efforts", reprend Amélie Vialet actuellement plus intéressée par l'interprétation scientifique. Après avoir été nettoyé et identifié, le trésor en effet doit maintenant "parler". Livrer, à coups d'analyses, d'études par imagerie 3D et autres comparaisons, des indications sur la morphologie de son propriétaire du Paléolithique, ses habitudes alimentaires, son mode de vie… L'experte avance une théorie, la plus plausible à ses yeux. "Retrouver deux dents presque à côté fait penser à une pratique de cannibalisme, mais on n'en a pas de preuve". Pour le moment.

  • Le 149e fossile d'hominidé

La Caune de l'Arago qui a déjà révélé 149 ossements humains tous vieux de 450 000 ans à l'exception des incisives, renferme d'autres richesses plus ou moins insoupçonnées. "Dans la grotte, les chasseurs acheuléens ont abandonné les restes de leurs repas, des chevaux, rennes, bisons, rhinocéros, mouflons… Le site a livré 600 000 restes et objets à ce jour", rappelle Amélie Vialet, convaincue que les niveaux d'occupation de l'antre restent jonchés d'ossements d'animaux désarticulés et fracturés comme de pierres taillées. Les vestiges de l'Homme de Tautavel, dont le crâne est apparu sous terre en 1971, et de ses ancêtres sont certes plus rares. Mais bien présents. Et attirent d'ailleurs chaque été des dizaines de jeunes chercheurs du monde entier, à l'instar de Camille et Valentin. La promesse de futures découvertes. Camille et Valentin, fébriles depuis l'incroyable découverte, fouillent minutieusement la terre du carré 8 à la recherche d'autre restes de dentition.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents