Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les vaccins sont désormais obligatoires en Californie. Jim Carrey s'insurge

Publié par wikistrike.com sur 3 Juillet 2015, 17:25pm

Catégories : #Santé - psychologie

Jim Carrey et Jerry Brown. L’acteur américain est furieux: le gouverneur de Californie a signé mardi un projet de loi qui rendra la vaccination obligatoire pour tous les enfants avant leur entrée à l’école. (Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)

Jim Carrey et Jerry Brown. L’acteur américain est furieux: le gouverneur de Californie a signé mardi un projet de loi qui rendra la vaccination obligatoire pour tous les enfants avant leur entrée à l’école. (Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)

Les vaccins seront désormais obligatoires en Californie. Jim Carrey, mécontent, a lancé une polémique sur Twitter 

Rendre les vaccins obligatoires, une décision fasciste? C'est l'acteur américain Jim Carrey qui le dit. En effet, le gouverneur de la Californie Jerry Brown a signé mardi un projet de loi qui rendra la vaccination obligatoire pour tous les enfants avant leur entrée à l'école, sauf exception médicale. 

Face à cette législation qui sera l'une des plus sévères des Etats-Unis, Jim Carrey s'énerve: «California Gov says yes to poisoning more children with mercury and aluminum in mandatory vaccines. This corporate fascist must be stopped» («Le gouverneur de Californie dit oui à l'empoisonnement de plus d'enfants au mercure et à l'aluminium avec les vaccins obligatoires. Ce fasciste à la solde des entreprises doit être arrêté»). S'ensuit une succession de nombreux tweets, dans lesquels l'acteur aux célèbres grimaces insiste tout en expliquant qu'il n'est pas anti-vaccins mais contre les neurotoxines et le mercure présents (à petite dose) dans certains d'entre eux. Réel débat parmi les Américains révélé par la grogne d'une célébrité ou simple lubie de l'acteur? 

A en juger par les réactions consécutives aux tweets de Jim Carrey, cette loi pose en effet problème aux Etats-Unis, pour deux raisons principales: le fait de rendre quoi que ce soit en lien avec la santé obligatoire, comme en témoigne le difficile accouchement de l'Obamacare, et la méfiance des Américains envers les vaccins. 

Ne pas avoir le choix: l'idée même fait frissonner nos cousins d'outre-Atlantique. Sur les réseaux, ils sont nombreux à le dire, comme @MFinoshina_RT: «It's never good when you have NO choice. #california #babies #vaccination» («Ce n'est jamais bon quand tu n'as pas le choix»). @DwaynePhillips twitte encore: «The government of #California is REALLY telling persons how to raise their kids now #vaccination» («Le gouvernement de Californie est donc vraiment en train de dire aux gens comment élever leurs enfants»). 

D'autres craignent les conséquences des vaccins pour la santé de leurs enfants: sur Twitter, des internautes partagent 
des articles qui avancent que les vaccins peuvent «changer l'ADN» et «provoquer de l'autisme».

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents