Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le contraceptif injectable « Depo-Provera » : 40 % de chance supplémentaire de contracter le VIH

Publié par wikistrike.com sur 13 Août 2015, 04:32am

Catégories : #Santé - psychologie

Le contraceptif injectable « Depo-Provera » : 40 % de chance supplémentaire de contracter le VIH

Décidément tout ce qui vient de l'Europe n'est pas toujours bon pour la santé. En effet une étude menée en Europe et sur les femmes d'Afrique sub-saharienne montre la dangerosité de la pilule anti-contraceptive. 

Une recherche publiée dans la prestigieuse revue médicale The Lancet suggère que les femmes utilisant le contraceptif injectable « Depo-Provera » (Acétate de médroxyprogestérone, commercialisé par Pfizer) peuvent avoir un risque de 40% plus élevé d'infection par le virus d'immunodéficience humaine (VIH) que les femmes utilisant une autre méthode de contraception. L'étude intitulée « l'utilisation de la contraception hormonale et le risque de VIH: Une méta-analyse d'études observationnelles », a été menée avec plus de 39 500 femmes en Afrique sub-saharienne qui ont utilisé l'anti-conceptif injectable. 

Dans l'étude, les scientifiques dirigés par Lauren Ralph ont déclaré: « Dans un article à Medscape Medical News, le Dr Lauren Ralph a indiqué que bien que l'utilisation soit rare chez les femmes des États-Unis, « c'est une des méthodes de contraception en Afrique sub-saharienne où nos résultats ont montré une augmentation du risque de contracter le VIH pour toutes les femmes qui ont utilisé l'acétate de médroxyprogestérone ». 

Le scientifique a noté que les hormones contenues dans le Depo-Provera peuvent causer des changements de la paroi vaginale, changer les bactéries présentes dans le vagin ou influer la réponse immunitaire de la femme. Chacune de ces raisons peut augmenter le risque d'infection par le VIH. 

 

Source

Archives

Articles récents