Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

MAJ: Le frère de Cecil le lion, Jéricho, est bien vivant

Publié par wikistrike.com sur 2 Août 2015, 07:59am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Le lion Cecil

Le lion Cecil

MAJ: Le lion Jericho est bien vivant

L'autorité des parcs nationaux du Zimbabwe a mis un terme dimanche aux rumeurs sur la mort d'un autre lion du parc de Hwange, annonçant qu'il était bien vivant, une semaine après le scandale de la mort du lion Cecil abattu par un chasseur américain aux abords du parc.

 

***

 

Après le scandale de la mort du lion Cecil abattu par un chasseur américain aux abords du parc national zimbabwéen de Hwange, des informations contradictoires ont circulé samedi sur le sort d'un autre lion de ce parc, une ONG affirmant qu'il était mort, une autre le démentant.

"C'est avec un dégoût et une tristesse immenses que nous venons d'apprendre que Jericho, le frère de Cecil, a été tué a 16H00 (14H00 GMT) aujourd'hui" samedi, a écrit sur sa page Facebook l'ONG Zimbabwe Conservation Task Force sans donner de sources et sans fournir de détails. 

L'AFP n'est pas parvenue samedi soir à joindre la direction du parc national de Hwange. 

L'annonce diffusée par l'ONG a aussitôt enflammé la Toile et les médias anglosaxons qui se passionnent depuis des jours pour le safari scandaleux du riche chasseur américain. 

Jusqu'à ce qu'une autre association, les Amis de Hwange, ne fasse ressusciter Jericho. "Merci de noter que les informations selon lesquelles Jericho -l'autre lion mâle dominant du groupe de Cecil- a été abattu aujourd'hui semblent FAUSSES", a indiqué cette fondation. 

Zimbabwe Conservation Task Force, qui a sonné le tocsin pour la mort de Jericho, travaille avec de nombreux informateurs sur le terrain à la fiabilité parfois douteuse. 

Si l'association avait bien annoncé la mort de Cecil, un vieux mâle à crinière noire né dans la réserve de Hwange dont il était la grande attraction, sa version des circonstances de cette chasse sont totalement contestées par l'organisateur du safari.

 

Source

Archives

Articles récents