Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Suite à l'attentat avorté du Thalys, des centres de rétention préventifs ?

Publié par wikistrike.com sur 23 Août 2015, 09:07am

Catégories : #Politique intérieure

Militaires US, correspondant anglais, acteur français, les attentats sous fausses bannières deviennent de moins en moins crédibles ? Mais fallait-il Un outil pratique pour agrémenter la loi sur le renseignement d'une possibilité d'enfermer n'importe qui de manière préventive et sans jugement, comme aux USA ?

Militaires US, correspondant anglais, acteur français, les attentats sous fausses bannières deviennent de moins en moins crédibles ? Mais fallait-il Un outil pratique pour agrémenter la loi sur le renseignement d'une possibilité d'enfermer n'importe qui de manière préventive et sans jugement, comme aux USA ?

Patriot act à la française, suite ?

Le député Les Républicains Eric Ciotti a réagi sur son site à l'attaque du Thalys qui a eu lieu vendredi. Il réclame "la création de centre de rétention pour ceux qui représentent une menace". 

L'attaque du Thalys n'a pas fini de faire parler. Alors que la plupart des réactions visent à saluer le courage des militaires américains ayant permisd'éviter un carnage en neutralisant un homme armé d'une kalachnikov, certaines voix sont déjà sorties de la vague d'hommages. Après avoir exprimé sa "solidarité aux victimes et son admiration pour ceux qui ont neutralisé l'auteur" de l'attaque, Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, a proposé une solution pour prévenir les risques d'attentat. Via un communiqué sur son site officiel, il réclame "la création de centres de rétention pour ceux qui représentent une menace". 

Pour justifier sa demande, Eric Ciotti explique qu'il y a actuellement "nécessité d'agir avec beaucoup de force contre le terrorisme et notamment contre les djihadistes identifiés sur le territoire national". 

Vives réactions sur Twitter 

La proposition d'Eric Ciotti a immédiatement suscité de vives réactions, notamment sur Twitter, où de nombreux utilisateurs soulignent la précocité de l'intervention et dénoncent la solution en elle-même.

 

Source

Archives

Articles récents