Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Tikal: Voici comment la cité Maya s'est effondrée...

Publié par wikistrike.com sur 3 Août 2015, 12:53pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Tikal: Voici comment la cité Maya s'est effondrée...
Tikal: Voici comment la cité Maya s'est effondrée...
Tikal: Voici comment la cité Maya s'est effondrée...
Tikal: Voici comment la cité Maya s'est effondrée...
Tikal: Voici comment la cité Maya s'est effondrée...

Une équipe internationale de chercheurs estime que la raison de l'effondrement de l'ancienne cité Maya, Tikal, au cours du 9ème siècle de l'Ere Commune, était probablement due à une combinaison de deux facteurs.

Il y aurait d'un côté, les épisodes récurrents de sécheresse, et d'un autre côté, les pratiques mêmes utilisées par les Mayas pour créer un système, efficace pendant certain temps, pour supporter sa population urbaine grandissante.


 

 
Ruines de la ville Maya, Tikal; Photo: David L. Lentz.


La forêt a été étudiée, à l'aide d'imagerie satellite, de fouilles, de carottages, mais aussi par l'examen du bois, des plantes et la collecte d'échantillons de terre dans les environs de Tikal.
La cité a été habitée au cours de la période Maya Classique Tardive (600 à 850 de l'Ere Commune).

A partir de là, David L. Lentz, de l'Université de Cincinnati, et ses collègues d'autres institutions, ont pu étudier les pratiques agro-forestières et l'utilisation des terres agricoles par les Mayas, ainsi que les indice de changement environnementaux.
Il ont alors construit ce qu'ils considèrent comme étant le scénario probable de la chute du régime politique de Tikal.

Situé dans le Bassin de Petén, aujourd'hui au nord du Guatemala, Tikal était le centre politique de l'un des royaumes Mayas les plus puissants.

Avec ses constructions monumentales datant du 4ème siècle avant JC, la ville a atteint son apogée pendant la Période Classique (de 200 à 900 après JC). 


Déclin et abandon

Les investigations archéologiques on montré qu'après la fin de la période Classique Tardive les constructions monumentales se sont arrêtées, et les structures de l'élite ont été brûlées. Cela coïncide avec un déclin significatif de la population, aboutissant à l'abandon du site.

Mais Tikal n'a pas était le seul centre Maya à vivre un tel déclin à cette époque. C'est d'ailleurs l'un des grands mystères des anciens Mayas qui fait l'objet d'un vif débat scientifique: quelles sont les raisons de l'effondrement d'une si grande partie de l'ancien monde Maya à la fin de leur plus grand épanouissement au cours de la Période Classique ?

La sécheresse, les pratiques agricoles non durables, les conflits et la surpopulation font partie des facteurs qui ont été cités comme causes possibles.


Cette dernière étude se concentre sur l'examen des preuves liées aux facteurs agricoles et environnementaux.

Les données et leur analyse ont montré que les habitants de Tikal pratiquaient des formes intensives d'agriculture, avec irrigation, terrasses et agriculture sur brûlis; tout cela était combiné avec une agroforesterie soigneusement contrôlée et des techniques de conservation de l'eau.

"Ces preuves empiriques démontrent que ce système anthropique géré assidûment de la période Maya Classique était un paysage optimisé de façon à subvenir aux besoins d'une population relativement importante dans une communauté urbaine de faible densité et pré-industrielle" écrivent Lentz et ses collègues, "l'optimisation de la productivité de ce paysage, cependant, a eu un coût élevé dans la réduction de la résilience environnementale et engendré une dépendance complète à la pluviométrie annuelle."

Les auteurs du rapport se sont appuyés sur les découvertes faites dans leur collecte et analyse des dépôts minéraux dans les grottes de la région pour montrer des épisodes persistants de précipitations anormalement basses au cours de la moitié du 9ème siècle. Cela coïncide avec les preuves archéologiques de l'abandon de Tikal lors de cette même période.

De plus, supposent les chercheurs, la sécheresse a probablement été renforcée par les habitants de Tikal même. "Alors qu'il y a de plus en plus de preuves montrant un défrichement de la forêt, même partiel, cela a eu un impact négatif sur le cycle hydrologique. La construction de vastes chaussées combinée avec la déforestation n'a fait qu'exacerber les tendances à l'assèchement. Aussi, à la moitié du 9ème siècle, l'approvisionnement en eau et nourriture était devenu insuffisant (...)"

En conséquence, selon Lentz et ses collègues, la structure sociale de Tikal s'est finalement effondrée et le cœur de la ville a été abandonné, "laissant seulement une petite partie de la population blottie autour des quelques trous d'eau qui ne s'étaient pas asséchés".

Les chercheurs suggèrent que des scénarios similaires ont eu lieu dans la plupart des cités Mayas des Basses-Terres au cours de cette même période, et cela pourrait expliquer le grand "effondrement Maya" à la fin de la Période Classique.

Archives

Articles récents