Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les conseils de Stephen Hawking pour s’échapper d’un trou noir

Publié par wikistrike.com sur 27 Août 2015, 19:53pm

Catégories : #Astronomie - Espace, #Science - technologie - web - recherche

La destruction est une gentillesse

La destruction est une gentillesse

"Si vous tombez dans un trou noir, n'abandonnez pas. Il existe un moyen d'en sortir." C'est le conseil donné par l'éminent physicien et mathématicien Stephen Hawking, de l'université de Cambridge. Sa nouvelle théorie: un trou noir n'avale pas ni ne détruit l'information physique qui y tombe. Il la stocke dans son horizon.

© epa.

Du 24 au 29 août, des astrophysiciens du monde entier sont réunis à Stockholm afin de discuter sur les trous noirs et leurs conséquences. Parmi eux: Stephen Hawking, lourdement paralysé par une sclérose latérale amyotrophique.

Le "paradoxe de l'information"
En 1975, Stephen Hawking avait déjà été à l'origine d'une théorie sur les trous noirs. Avec le "paradoxe de l'information", le Britannique avait démontré que les trous noirs laissaient échapper un rayonnement thermique (le "rayonnement de Hawking"). Contrairement à ce que l'on pense, tout ne resterait pas prisonnier dans ces ogres cosmiques. La physique relativiste ne peut expliquer ce phénomène puisque la lumière est retenue par les trous noirs.

Pour Stephen Hawking, il existe une réponse. L'information pourrait se trouver aux abords du trou noir, dans son "horizon". "L'"horizon" est une sorte de sphère autour du trou noir, dont rien ne peut s'échapper. C'est le fameux point de non retour pour ceux qui ont vu le film Interstellar, comme le précise 
The Christian Science Monitor, en se basant sur la nouvelle théorie de Stephen Hawking.

Sa théorie
"Les informations sur les particules entrantes sont renvoyées vers l'horizon", estime Stephen Hawking. "Mais sous une forme chaotique et inutile. À toutes fins pratiques, l'info est perdue." C'est comme si on brûlait une encyclopédie pour Stephen Hawking: l'information est là, parmi les cendres, mais impossible à utiliser.

Dans 
Le Monde, l'astrophysicien genevois Thierry Courvoisier ne semble pas convaincu par cette nouvelle théorie. "Ce paradoxe de l'information, à l'interface entre mécanique quantique et relativité générale, ne sera jamais vraiment résolu tant qu'on ne disposera pas d'une théorie qui unifie ces deux cadres."

 

Source

Archives

Articles récents