Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

100% des échantillons de Gardasil contaminés avec le papillomavirus humain

Publié par wikistrike.com sur 24 Septembre 2015, 07:02am

Catégories : #Santé - psychologie

100% des échantillons de Gardasil contaminés avec le papillomavirus humain

 

 

Le site "sanevax" organisme à but non lucratif qui rencense des études et des publications scientifiques concernant les méfaits et dangers de la vaccination, a fait appel à des laboratoires privés pour tester le Gardasil, vaccin déjà largement contesté quand à son efficacité considérée comme étant toute relative mais également pour ses nombreux effets secondaires. Cette lettre qui risque de mettre le feu aux poudre explique que tous les échantillons testés de Gardasil étaient contaminés au PVH (HPV dans l’article initial traduit ici). Un nouveau scandale touchant le monde de « big pharma »?

 

L’honorable Margaret A. Hamburg, MD, Commissaire de l’Américan Food and Drug Administration (FDA) 

10903 New Hampshire Ave. 

Silver Spring MD 20993-0002August 29, 2011 

Cher Dr. Hambourg:

 

A la demande des consommateurs soucieux de la sécurité médicale et de l’efficacité du vaccin contre le VPH, SANE Vax Inc a fait appel à un laboratoire privé pour tester un certain nombre d’échantillons de VPH Gardasil ™ 4 (Merck) pour une possible contamination par l’ADN du papillomavirus humain (HPV) dans le lot de vaccins distribués aux médecins.

 

Le laboratoire a informé SANE Vax Inc que 100% des treize (13) échantillons de Gardasil ™ prises à partir de lots # 1437Z, 1511Z #, # 0553AA, # NL35360, # NP23400, # NN33070, # NL01490, # NM25110, # NL39620 , # NK16180, # NK00140, # et # NM08120 NL13560, actuellement commercialisé aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle Zélande, en Espagne, en France, et en Pologne ont été trouvés positifs pour l’ADN du VPH.

 

Un des fragments d’ADN HPV détecté dans le vaccin fait partie d’une construction synthétique (GenBank Locus SCU55993) pour HPV11 » un gène majeur issu d’une protéine de capside L1″, un ADN recombiné génétiquement et spécifiquement pour la fabrication du vaccin Gardasil. Sa séquence unique est copié ci-dessous pour votre référence.

 

Parce que cent pour cent des échantillons testés étaient positifs pour la contamination ADN du VPH, SANE Vax Inc demandes à la FDA d’enquêter sur l’étendue de la contamination dans l’ADN du VPH Gardasil HPV4, vaccin actuellement sur le marché, et de prendre les mesures appropriées pour assurer la sécurité du public concernant les expéditions futures .

 

Les données de SANE Vax Inc, dont l’électrophérogrammes d’objectif à court séquençage utilisé pour valider l’ADN du VPH détecté dans les 13 échantillons de Gardasil (13), chacun avec un numéro de lot différent, sont disponibles pour votre revue, pour que des garanties appropriées soient mises en place pour protéger les procédés exclusifs et des renseignements utilisés par notre laboratoire pour tester les échantillons.

 

Nous vous remercions de votre attention immédiate à cette question.

 

Respectueusement, 

Norma Erickson, président SANE Vax Inc 

154 Cecil Disque 

Troy MT 59935 

Signé au nom du conseil d’administration, SANE Vax, Inc 

Leslie Carol Botha, vice-président des relations publiques 

Janny Stokvis, vice-président de la recherche 

Rosemary Mathis, vice-président, Soutien à la victime 

Freda Birrell, Secrétaire 

Linda Thompson, trésorière 

 

Source: sanevax.org

Archives

Articles récents