Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Chaque visite d'un pape aux USA engendre un krach boursier !

Publié par wikistrike.com sur 28 Septembre 2015, 21:09pm

Catégories : #Religion - pensées, #Economie

Chaque visite d'un pape aux USA engendre un krach boursier !

Si jamais il y a une nouvelle crise grave, un effondrement de la bourse, ou bien pire, ce n’est pas la finance qu’il faudrait regarder, mais le Pape François! Il n’y a pas à dire, mettre cela sur le dos d’un homme d’église, non seulement ce n’est pas très catholique, mais cela montre bien que les voies du seigneur sont vraiment impénétrables…

Les théoriciens de la conspiration de tous horizons mettent en exergue la coïncidence entre des fêtes juives, la visite du pape aux Etats Unis, et l’imminence d’une crise financière, qui réduirait celle de 2008 au rang de “détail de l’histoire du monde”.

L’un de leur site publie le texte suivant:

Le Juif Messianique Jonathan Cahn a écrit il y a quelques années, le livre “The Harbinger” qui est devenu un best-seller du New York Times, et plus tard la suite “Le Mystère de Shemitah”. Cahn établit en particulier un lien entre le cycle de sept ans qui a commencé avec les attentats du 11 Septembre 2001 et le déclenchement de la crise financière en Septembre 2008. Les grands krachs boursiers au cours de ces mois ont eu lieu exactement le même jour hébreu (Eloul 29).

Selon Cahn, septembre 2015 marquerait donc la fin de la troisième période de 7 ans et l’on peut envisager un événement beaucoup plus dramatique ou une série de calamités. De nombreux analystes financiers s’attendent à ce qu’il y ait un krach d’une très grande ampleur cette année, qui  provoquerait le chaos et une panique mondiale. (…)

En septembre 2008, le marché boursier américain a chuté de 777 points en une journée, ce qui selon lui était un signe évoquant les 3 cycles des 7 années. La semaine dernière, le même indice a chuté de 888 points sur deux jours. Ce chiffre correspond non seulement à un “nouveau départ” dans le langage biblique, mais il a aussi la valeur du nom de Jésus-Christ dans la numérologie grecque.”

“Wall Street retient son souffle alors que le pape François effectue sa première visite aux États-Unis. Pas parce que le pape s’est à plusieurs reprises montré critique envers le système capitaliste. Mais bien parce que les marchés américains ont régulièrement accusé de lourdes pertes après la visite d’un pape aux États-Unis”, écrit l’Echo. Il explique que lors de la visite de Jean-Paul II en septembre 1987, le Dow Jones avait perdu 20% à la fin de la séance.

Il y a quelques jours, le site américain Zero hedge avait illustré sur un graphique ce phénomène, qu’il avait appelé “le mauvais présage de la visite papale”:

Légende:

JPII: Jean-Paul II (visite aux Etats Unis en 1999)

Ben XVI: Benoît XVI (visite aux Etats Unis en 2008)

Source: Express.be

Archives

Articles récents