Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La machine d'Anticythère est encore plus ancienne qu'on ne le croyait

Publié par wikistrike.com sur 24 Septembre 2015, 08:01am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 La machine d'Anticythère. Credit Photo: Tilemahos Efthimiadis via Wikimedia Commons.

La machine d'Anticythère. Credit Photo: Tilemahos Efthimiadis via Wikimedia Commons.

Une nouvelle étude suggère que le stupéfiant mécanisme d'Anticythère serait plus vieux qu'on ne le pensait; au lieu d'avoir 1500 ans d'avance sur son époque, ce pourrait être 1800...

Le mécanisme avait été découvert en 1904 dans l'épave d'un bateau qui avait coulé dans la mer Egée aux alentours de 60 avant JC. Bien que son origine soit inconnue, il devait servir à calculer les mouvements astronomiques, ce qui en fait en quelque sorte un précurseur des ordinateurs.


Le degré avancé de sophistication de l'appareil le rend mystérieux, étant bien plus avancé que tout instrument connu de son époque, ou même des siècles qui ont suivi...

Même si des parties sont manquantes, après avoir passé autant de temps dans l'eau salée profonde, il avait eu, d'après une étude, au moins 30 engrenages. C'est peut-être pourquoi pour nombre de personnes, il représente le summum de la technologie de l'ancien monde et qu'il fut perdu pendant les siècles obscurs.

Si des dispositifs comme celui-ci avaient survécu, Kepler pourraient avoir trouvé la tâche visant à expliquer les orbites des planètes beaucoup plus facile à réaliser.

Bien que les constructeurs ne devaient probablement pas comprendre pourquoi la lune accélérait et ralentissait sur son orbite, ils étaient suffisamment conscient du phénomène. En fait, la machine le simule à la perfection.


L'une des fonctions du mécanisme était de prédire les éclipses, et une étude de ces cadrans montrent qu'ils opéraient sur un calendrier commençant en 205 avant JC. Les estimations de l'âge de la construction de la machine ont été progressivement repoussées, après avoir commencées avec l'année où il coula avec le navire.

L'appareil était abrité dans une boite, qui portait des gravures allant de 80 à 90 avant JC, mais les caractères correspondaient à une époque remontant entre 100 et 150 avant JC.
Cependant, dans The Archive of History of Exact Sciences, le Dr Christian Carman de l'Université Nationale de Quilmes en Argentine, et le Dr James Evans de l'Université Puget Sound, pensent avoir identifié l'éclipse solaire qui eut lieu au treizième mois sur le calendrier de la machine. Si c'est le cas, cela entrainerait sa date de départ, lorsque les cadrans sont à 0, à Mai 205 avant JC.

Carman et Evans ajoutent, "Nous avons aussi examiné des possibilités pour la théorie qui soutient la thèse des périodes des éclipses sur le cadran du Saros et qui a trouvé que le schéma arithmétique, de style babylonien, utilise une équation du centre et des vitesses journalières qui correspondrait bien avec les périodes journalières inscrites. De plus, un schéma arithmétique pour les périodes écliptiques apporte la preuve de quelque chose de mieux que ce que pourrait apporter un modèle trigonométrique."

Alors que le dispositif pourrait théoriquement avoir été construit avec une date de départ fixée de nombreuses années avant sa construction, cela aurait réduit son utilité. Aussi précis que soit le mécanisme, les erreurs s'accumulent naturellement, réduisant son exactitude; aussi, les constructeurs n'ont pas dû commencer trop loin dans le passé. 

Les spéculations sur les origines du mécanisme se sont souvent concentrées sur Archimède, si ce n'est comme inventeur, au moins comme inspirateur. Cependant, l'influence babylonienne rend cela improbable, bien que la date de commencement se situe à peine 7 ans après son meurtre.

Voici une vidéo d'une recréation du mécanisme en Lego pour avoir une idée de sa complexité:


 


Source:

 

Archives

Articles récents