Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un coucher de Soleil qui révèle la fine brume de Pluton, ses glaciers et ses majestueux sommets

Publié par wikistrike.com sur 20 Septembre 2015, 10:10am

Catégories : #Astronomie - Espace

Un coucher de Soleil qui révèle la fine brume de Pluton, ses glaciers et ses majestueux sommets

Ce magnifique panorama oblique (clic pour agrandir) a été capturé par la sonde New Horizons à 18 000 kilomètres et seulement 15 minutes après son approche la plus proche de Pluton, le 14 juillet 2015 et publié cette semaine, ainsi que d’autres spectaculaires images,  par l’équipe scientifique de la mission.

La scène entière fait seulement 1250 km de large : les plus hautes montagnes s’élèvent jusqu’à 3500 mètres de haut dans la brume aux couches complexes de l’atmosphère ténue de Pluton.

Le rétroéclairage d’un soleil couchant dévoile des détails dans l’atmosphère d’azote de Pluton, révélant au moins une douzaine de couches s’étendant sur 100 kilomètres au-dessus de la surface de la planète naine.

Image d’entête et le zoom ci-dessous : le 14 juillet 2015, la sonde New Horizons de la NASA a regardé derrière elle vers le soleil et elle a capturé ce point de vue d’un quasi-coucher de soleil sur des montagnes glacées et escarpées et des plaines de glace s’étendant sur l’horizon de Pluton. L’étendue lisse de la plaine glacée, officieusement appelée Sputnik Planum (à droite), est bordée à gauche par des montagnes escarpées jusqu’à 3 500 mètres de haut, avec la région Norgay Montes au premier plan et Hillary Montes à l’horizon. Sur la droite, à l’est de Spoutnik, le terrain rugueux est coupé par les glaciers apparents. Le rétroéclairage met en évidence plus d’une douzaine de couches de brume dans l’atmosphère ténue mais distendu de Pluton.  (NASA / JHUAPL / SwRI)

Pluton-mont-brume-zoom-NW0915

Ces photos révèlent également le brouillard de Pluton, une brume à basse altitude installée dans les vallées, entre les montagnes. C’est une première indication que Pluton a une “météo” qui change sur une base quotidienne.

Dans cette petite section de l’image plus grande du croissant de Pluton, le soleil couchant illumine une banque de brouillard ou de brume à basse altitude, près de la surface coupée par les ombres parallèles de nombreuses collines locales et de petites montagnes. L’image a été prise à partir d’une distance de 18 000 km et sa largeur est de 185 km. (NASA / JHUAPL / SwRI)

Pluton-mont-brume-zoom2-NW0915

Les photographies révèlent également de la glace d’azote qui coule apparemment de régions montagneuses dans un large et lisse bassin. Combinées avec d’autres images récemment téléchargées, les nouvelles images (ci-dessous) fournissent la preuve d’un cycle "hydrologique" remarquablement semblable à celui de la Terre, sur Pluton, mais impliquant des glaces molles et exotiques, comme de l’azote, plutôt que de la glace d’eau.

Sputnik Planum est le nom informel de la région lisse sur la gauche de ce composite de plusieurs images de Pluton. La région de montagnes brillamment blanches sur la droite pourrait être recouverte par de la glace d’azote qui a été transportée dans l’atmosphère à partir de la surface du Spoutnik Planum et déposée sur ces hautes terres. L’encadré montre l’emplacement des images plus bas.

Pluton SP 10-9-15

Ci-dessous : de la glace d’azote semble s’être accumulée sur les hautes terres sur le côté droit de cette large image (630 km) et drainée à partir des montagnes de Pluton sur le Spoutnik Planum à travers de larges vallées (3 à 8 km) indiquées par des flèches rouges. Sur Terre, cela serait considéré comme un glacier de vallée. Le front d’écoulement de la glace en mouvement dans Sputnik Planum est décrit par les flèches bleues. L’origine des crêtes et des creux sur le côté droit de l’image reste incertaine. (NASA / JHUAPL / SwRI)

Pluton SP2 10-9-15Pluton SP3 10-9-15

La glace d’azote dans la vallée Spoutnik Planum pourrait s’être vaporisée à la lumière du soleil, puis redéposée sous forme de glace dans la région lumineuse et accidentée à l’est. Le nouveau panorama de l’imageur Ralph révèle également des glaciers refluant de la région montagneuse dans le Sputnik Planum; ces caractéristiques sont similaires aux flux congelés sur les marges des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique.

La sonde New Horizons a commencé son principal téléchargement de données plus tôt ce mois-ci et continuera d’envoyer des données sur Terre jusqu’en automne 2016. Elle effectuera des corrections de trajectoire en octobre pour, sans doute, se rediriger vers un autre objet de la ceinture de Kuiper en janvier 2019.

Sur le site de la NASA : Pluto ‘Wows’ in Spectacular New Backlit Panorama.

Source: GM

Commenter cet article

Archives

Articles récents