Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

3 000 soldats iraniens et 2 000 soldats cubains sont arrivés au nord d'Israël

Publié par wikistrike.com sur 16 Octobre 2015, 08:34am

Catégories : #Politique internationale

3 000 soldats iraniens et 2 000 soldats cubains sont arrivés au nord d'Israël

Israël perturbé par l’arrivée de 3.000 combattants iraniens et 2.000 Cubains en Syrie.

 Israël et l’Iran sont engagés dans un duel de communiqués, ces mercredi et jeudi (14-15 octobre), alors que la Russie se tient aux côtés de l’Iran.

Les sources des renseignements militaires israéliens se sont avérées plus communicatifs que d’ordinaire, lorsqu’elles ont révélé, jeudi 15 octobre que 3.000 hommes des troupes des Gardiens de la Révolution iranienne ont secrètement atterri en Syrie. C’est le plus vaste déploiement de forces terrestres iraniennes qui ait jamais mis les pieds en Syrie.

Jusqu’à présent, Israël avait conservé sous scellées tous les renseignements obtenus sur les mouvements des forces iraniennes. Cependant, prenant en considération ce nombre important d’hommes de troupes, la continuation des transports aériens russes et iraniens de forces en Syrie et l’éventualité que ces forces iraniennes puissent être déployées du côté syrien du Golan, les dirigeants israéliens ont décidé de rendre publiques ces dernières évolutions.

Cela est dû aux graves préoccupations que l’Iran puisse tirer parti du transfert de forces de Tsahal des frontières nord vers les fronts intérieurs, afin de réprimer l’explosion en cours de la violence terroriste palestinienne, pour prendre le contrôle de portions de territoires sur le Golan et la frontière israélo-libanaise.

Tsahal a publié cette information mercredi soir, disant qu’elle avait envoyé des drones et des unités de recueil de renseignements provenant du Commandement du Nord vers le centre du pays, afin de traiter la question du terrorisme palestinien.

Les unités de recueil de renseignements sont relativement nouvelles, rattachées récemment aux brigades et divisions de terrain, afin de fournir des données obtenues par les postes d’observation, par des incursions derrière les lignes ennemies et auprès des prisonniers capturés et interrogés. Le transfert de ces unités vers le centre du pays pose des difficultés à Tsahal sur les autres fronts et pourrait laisser l’armée sans autre option que de commencer à rappeler des réservistes de l’armée, si la vague de terrorisme ne prend pas fin.

Craignant que Tsahal ne frappe ses forces en Syrie, Téhéran a envoyé un message dissuasif à Jérusalem : la révélation de ses réseaux de tunnels souterrains pour y entreposer des missiles balistiques prêts au lancement.

L’Iran a montré ses missiles chargés sur des dizaines de camions géants, avec leur équipage se tenant prêt au lancement, pour prouver à Israël que tout est prêt pour passer à l’action immédiate, y compris pour déclencher la guerre.

La télévision d’Etat iranienne a exhibé les chefs des Gardiens de la Révolution inspectant les tunnels, les missiles et piétinant avec un grand mépris des drapeaux américains et israéliens.


77D4D805-C09C-4676-BAD0-F9BB6FE6AB45_w640_r1_s

La veille, l’Iran a annoncé que ses forces avait mené un test du missile balistique « Emad » à longue portée, sans spécifier la portée de cette arme, ni la date et la localisation du lancement.

A Washington, la réplique de l’administration Obama à ces communiqués s’est voulue minimaliste, décrivant simplement l’existence de ces missiles comme une violation avérée de l’embargo de l’ONU sur les armes à destination de ou produites par l’Iran.

Au cours d’une autre évolution militaire liée au Golan, les sources américaines de la Défense ont révélé mercredi soir que la Russie a transporté par voie aérienne en Syrie des unités de l’armée cubaine afin de combattre aux côtés de l’armée de Bachar al Assad. Ces sources ont précisé qu’il y avait des membres des corps de blindés cubains qui conduiront les tanks syriens,en ajoutant que le Chef d’Etat-Major cubain, le Général Leopoldo Cintra Frias est bien arrivé en Syrie avec ses troupes.

Selon les sources de Debkafile : l’arrivée des forces cubaines élargit encore l’effort de guerre russe.

A3606DCA-2D00-4C54-9BF6-0A48D55124D2_w640_sLe fait que des troupes cubaines dirigent les tanks syriens pour attaquer les groupes rebelles syriens constitue une réalisation importante pour la guerre par procuration en Syrie menée par le Président Vladimir Poutine.

Ce n’est pas la première fois qu’on les retrouve au Moyen-Orient. En 1974, l’URSS avait débarqué deux brigades cubaines de tanks et les avait postées juste en face des positions de Tsahal sur le Mont Hermon et sur d’autres parties du Golan. De février à mai 1974, Tsahal a échangé des bombardements à l’artillerie lourde avec les cubains, accompagnés par des combats acharnés entre les avions de chasse israéliens et syriens. Cette guerre, menée du côté syrien par des officiers russes, s’est achevée le 31 mai 1974 par la signature d’un accord de séparation des forces entre Israël et la Syrie.

En plus de faire la démonstration de la stratégie de la Russie dans l’instauration d’une coalition militaire internationale afin de soutenir le Président Assad, le déploiement de troupes cubaines sert de  signal clair en direction d’Israël que Tsahal s’en tienne à une non-intervention.

Source:  Jforum

Commenter cet article

Archives

Articles récents