Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

3 200 sites contaminés identifiés dans 49 pays dans le monde, 93 millions de personnes menacées.

Publié par wikistrike.com sur 21 Octobre 2015, 12:16pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Santé - psychologie

3 200 sites contaminés identifiés dans 49 pays dans le monde, 93 millions de personnes menacées.

Le nouveau rapport sur les polluants 2015 publié conjointement par l’organisation environnementale Green Cross Suisse et Pure Earth (anciennement Blacksmith Institute) basé à New York, identifie les six polluants les plus dangereux du monde. 

Jamais encore dans l’histoire de l’humanité, les populations pauvres n’avaient fait partie de la population menacée par un taux réellement élevé de pollution par les substances nocives.

Combien y a-t-il réellement de sites pollués?

Depuis 2008, plus de 3 200 sites contaminés de 49 pays ont été identifiés et des études d’évaluation internes aux pays ont été menées sur plus de 2300 de ces sites. 

Rien que dans ces endroits, la santé de plus de 93 millions de personnes est potentiellement menacée. 

«Toutefois, nous partons du principe que ces 3200 sites à eux seuls ne représentent qu’une petite partie du nombre total effectif», précise Richard Fuller, fondateur de Pure Earth.Au Ghana, des analyses de sols ont été effectuées cette année sous la direction de Pure Earth dans huit circonscriptions administratives choisies au hasard. Le polluant principal de chaque site a été déterminé d’après les résultats des analyses par rapport à une valeur limite recommandée, telle que le seuil de risque fixé par l’USEPA (Agence de protection de l’environnement des États-Unis). Soixante-douze sites contaminés sur lesquels les valeurs mesurées excèdent les valeurs limites recommandées ont été identifiés dans le cadre du projet. En prenant en compte d’autres calculs, l’équipe parvient à la conclusion que le Ghana renferme 1944 sites contaminés par les métaux lourds (95% CI 812-3075). Cette valeur correspond à peu près à neuf fois le nombre de sites actuellement recensés dans la base de données de Pure Earth et Green Cross Suisse.

1. Le Plomb 26 millions de personnes sont exposées au plomb: 9 millions d’années de vie perdues.

Extrait via des exploitations minières, le plomb est ensuite utilisé dans une multitude de produits et combiné avec d’autres métaux pour fabriquer des alliages. L’extraction et la fonte du plomb ne sont pas les seules responsables de l’exposition environnementale du plomb: celle-ci est aussi souvent due au recyclage des batteries au plomb usagées (Used Lead-Acid Battery – ULAB).

Une exposition au plomb par la respiration d’air pollué, l’absorption orale de terre, d’eau ou d’aliments contaminés ou par contact cutané peut entraîner une multitude d’effets négatifs sur la santé. À cela s’ajoutent des dommages neurologiques, une baisse du quotient intellectuel, de l’anémie, des troubles nerveux et une foule d’autres maladies. Chez l’enfant, de fortes concentrations de plomb peuvent causer un empoisonnement du sang pouvant entraîner la mort.

2. Le mercure. 19 millions de personnes sont exposées au mercure: 1,5 millions d’années de vie perdues

Le mercure élémentaire est le plus souvent rejeté dans l’environnement du fait de son extraction à partir du cinabre et des centrales à charbon. Utilisé dans une multitude de procédés industriels comme l’extraction de l’or contenu dans des veines de roche aurifères, il entre dans la composition de produits tels que thermomètres, amalgames dentaires et lampes à économie d’énergie.

L’exposition au mercure élémentaire peut endommager le cerveau, les reins et le système immunitaire et avoir un effet négatif sur le développement fœtal. Le mercure organique est issu de l’alliance entre le mercure élémentaire et le carbone. Le plus souvent, il gît dans l’environnement sous forme de méthylmercure, autre neurotoxine puissante.

3. Le Chrome 16 millions de personnes sont exposées au chrome hexavalent: 3 millions d’années de vie perdues.

Le chrome hexavalent est utilisé dans les secteurs industriels tels que les tanneries, le traitement du métal, le soudage de l’acier inoxydable, la production de chromate et la fabrication de pigments de chrome. Les couleurs jaune, orange et rouge contiennent souvent des pigments de chrome. On peut donc trouver du chrome dans du cuir tanné au sulfate de chrome, dans des ustensiles de cuisine en acier inoxydable et dans du bois traité au dichromate de cuivre. Étant donné la disponibilité de main d’œuvre et de matériaux bon marché, près de la moitié des tanneries et des exploitations industrielles du cuir du monde se situent dans des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. En fonction de la voie d’exposition, le chrome peut causer des dommages sur le système respiratoire et gastro-intestinal. De plus, le chrome hexavalent est un agent cancérogène connu pour l’homme, pouvant déclencher différents types de cancer.

4. Les radionucléides 22 Millions de personnes sont exposées aux radionucléides

La plupart des rejets de radionucléides dans la nature sont dus à des processus industriels, dont l’extraction d’uranium, l’élimination de déchets miniers, la production et le test d’armes nucléaires, la production d’énergie atomique, le développement et l’utilisation de produits radiologiques médicaux.

Une exposition aux radionucléides par inhalation et par ingestion peut avoir des conséquences aiguës sur la santé, se traduisant par des nausées, des vomissements et des maux de tête, allant jusqu’à des maladies chroniques comme l’asthénie, l’abattement, la fièvre, l’alopécie, les vertiges, la désorientation, la diarrhée, la présence de sang dans les selles, l’hypotension et enfin la mort. Le rayonnement ionisant résultant d’une exposition aux radionucléides peut entraîner des dommages sur les cellules humaines provoquant la formation de cancer. *

5. Les pesticides 7 millions de personnes sont exposées aux pesticides: 1 million d’années de vie perdues

Les pesticides sont des substances de nature majoritairement chimique utilisées depuis un certain temps déjà sur de vastes étendues agricoles partout dans le monde afin de protéger les récoltes des nuisibles et de contribuer ainsi à augmenter le rendement.

Toutefois, une quantité significative de ces pesticides, rincée par l’eau de pluie, se mêle aux eaux de surface et souterraines, exposant ainsi la population vivant à proximité. En général, les conséquences négatives aiguës sur la santé se manifestent notamment par des maux de tête, des nausées, des vertiges et des spasmes. Une exposition chronique aux pesticides peut avoir des effets négatifs étendus sur la santé neurologique, reproductive et dermatologique des personnes concernées.

6. Le cadmium 5 Millions de personnes sont exposées au cadmium: 250 000 années de vie perdues

Aperçu des caractéristiques des six polluants les plus dangereux au monde en 2015 L’ajout du cadmium dans les polluants dangereux à l’échelle mondiale listés dans le rapport de cette année sur les polluants constitue une modification majeure. Si l’on se réfère à l’élargissement de la base de donnée Pure Earth, notamment en Asie, on constate la présence régulière du cadmium. Ce dernier apparaît de plus en plus comme un sous-produit lié à l’augmentation de l’activité minière à l’échelle mondiale pour l’extraction du zinc, du plomb et du cuivre, ainsi qu’à la fabrication de pesticides et d’engrais. Même en quantité infime, le cadmium peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Du fait de sa grande toxicité, son utilisation est interdite depuis décembre 2011 dans la fabrication de bijoux, d’alliages et de PVC au sein de l’UE. Une intoxication au cadmium par inhalation de poussière ou de fumée de cadmium ou par ingestion de composés du cadmium provoque des vertiges, un assèchement de la gorge et des nausées aigus. Après 24 heures peuvent apparaître des cas de bronchite, de broncho-pneumonie et d’œdème pulmonaire aigu. 



Source © Tribune De Geneve 

Archives

Articles récents