Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Coca-Cola a corrompu des scientifiques britanniques pour faire croire aux bienfaits de son soda

Publié par wikistrike.com sur 13 Octobre 2015, 15:46pm

Catégories : #Santé - psychologie

Coca-Cola a corrompu des scientifiques britanniques pour faire croire aux bienfaits de son soda

Une enquête menée par le Times révèle que Coca-cola a versé des millions de livres pour la recherche scientifique britannique et financé des initiatives en relation avec une alimentation saine pour réfuter la notion que les sodas qu’elle produit contribuent à rendre obèse.

La firme aurait des liens avec une douzaine de scientifiques britanniques, y compris des chercheurs qui conseillent le gouvernement.

Ainsi, entre 2010 et 2015, Coca-Cola a versé 6,6 millions d’euros pour financer le European Hydration Institute, une fondation de recherche indépendante qui promeut l’hydratation. Les études et préconisations qu’elle a financées  ont répétitivement recommandé au public de boire des boissons énergisantes et le type de soda commercialisés par cette firme.

Le président du conseil scientifique de cet organisme est un professeur respecté dont l’université aurait reçu un million de livres de Coca-Cola (environ 1,4 million d’euros). Lui-même aurait conseillé les plus grandes instances sportives en matière de diététique.

Le géant des boissons aurait également payé Carrie Ruxton, une chercheuse membre du Food Standards Scotland, l’instance de contrôle alimentaire de l’Ecosse, qui en 2010 a co-signé une étude financée par le UK Sugar Bureau, le lobby des producteurs de sucre britanniques, qui n’avait trouvé aucun lien entre la consommation de sucre et l’obésité.

Coca-Cola aurait également participé au financement ou sponsorisé des organisations britanniques impliquées dans la recherche, dont UKActive, l’Université de Hull, ou encore le Forum de l’Obésité nationale.

Or, en 2013, des chercheurs espagnols ont conclu que les études scientifiques portant sur les boissons sucrées financées pour partie par des acteurs de l’industrie agro-alimentaire étaient 5 fois moins susceptibles de rapporter un lien avec l’obésité que les études indépendantes.

 

Source

 

Archives

Articles récents