Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des photos post-Fukushima qui ne sont pas de la science-fiction...

Publié par wikistrike.com sur 9 Octobre 2015, 13:37pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Des photos post-Fukushima qui ne sont pas de la science-fiction...

À l'aube de la Conférence internationale sur le climat de Paris (COP21), les déclarations Voilà 4 ans que le silence à recouvert la ville de Fukushima. La ville s’est arrêté de vivre, de rire, de respirer, la zone est touchée par un mal qui est oublié du plus grand nombre, la radioactivité. Pourtant, nous sommes tous concernés, après que des millions de litres d’eau contaminée aient été rejetés dans la mer, que des réacteurs soient entrés en fusion, que la pluie et les nuages aient circulé sans frontière aucune, la radioactivité japonaise à fait du chemin, à traversé la planète, un vague remake de Tchernobyl dont peu de médias parlent, c’est du passé, pas du présent, le problème n’existe plus même si les contaminations continuent sur d’autres continents…

Quand à la nature, si bien faite, elle reprend ses droits, tente de soigner le passage de l’homme, essaie de cicatriser malgré des plaies purulentes appelées « réacteurs en fusion », enfouissant les vestiges d’une vie humaine passée sous un amas de feuille, le temps fera son travail, la nature reprend toujours ce qui lui a été arraché.

Le pays du soleil levant est devenu celui de l’atome abandonné, même sa capitale est irradiée, nous pourrions parler durant des heures, mais le silence des images suffis, ces photos que certains préfèrent ignorer.

 

2D289E2300000578-0-image-m-115_1444227549204

 

2D289B9A00000578-0-image-m-121_1444229950025

2D289BEB00000578-0-To_save_space_the_radioactive_bags_of_soi

2D289DA100000578-0-image-a-126_1444230160956

2D289E5700000578-0-image-a-123_1444230083473

Abandonnés, stockés, oubliés, ces milliers, ces millions de sacs plastiques noirs remplis de matières contaminées, que cela soit des cailloux, de la terre, de la poussière, entreposés pour en faire quoi? Pour guérir la ville d’un mal qui ne peut être combattu?

2D289BF800000578-0-image-m-116_1444227588156

2D289C3B00000578-0-image-m-128_1444230292463

2D289C0700000578-0-image-a-119_1444229829220

2D289C1700000578-0-image-m-127_1444230226506

2D289C6700000578-0-image-m-118_1444229752662

2D289C8700000578-0-image-m-137_1444230808173

2D289CA600000578-0-image-m-120_1444229870768

2D289CDB00000578-0-image-m-117_1444227632108

2D289E0B00000578-0-image-m-132_1444230545411

2D289E8B00000578-0-image-m-122_1444230020558

2D289E0300000578-0-image-m-129_1444230360824

 

 

 

Cette galerie photo est une des larmes que d’autres n’ont pas versé, un hommage à la population japonaise qu’elle soit consciente ou non du mal qui les accable, et une pensée quand à leur avenir plus qu’incertain. Le secret prime car le business est prioritaire, ne pas trop populariser les conséquences d’une technologie dangereuse si cela peut faire baisser le chiffre d’affaire de certaines entreprises qui se soucient guère de la planète. Mais comme à Fukushima, un jour la nature reprendra ses droits, reste à savoir quand…

 

Lu ici

Commenter cet article

Archives

Articles récents