Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Engie: Le sponsor officiel de la COP21 investit dans la pollution

Publié par wikistrike.com sur 13 Octobre 2015, 09:54am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Engie: Le sponsor officiel de la COP21 investit dans la pollution

L’énergéticien français Engie (ex GDF Suez), détenu à 33% par l’État, continue d’investir massivement dans les centrales au charbon hors de France. Engie en possède déjà 30 sur tous les continents. Et surtout, l’entreprise prévoit d’en construire de nouvelles, notamment en Turquie, Mongolie, Brésil et Chili ! Pourtant, les scientifiques du climat et l’Agence internationale de l’énergie nous disent qu’aucune nouvelle centrale à charbon émettant du CO2 ne doit être construite désormais, afin de limiter le réchauffement planétaire bien en deçà de 2°C.

LE PROJET D’ENGIE DE NOUVELLE CENTRALE AU CHARBON EN TURQUIE

En Turquie, Engie a pour projet de construire la centrale d’Ada Yumurtalik (de 1230MW, soit l’équivalent d’un gros réacteur nucléaire français). Cette centrale viendrait s’ajouter à un plan de développement du charbon dans la région, particulièrement climaticide et nocif pour les populations. 500 000 personnes sont déjà affectées par les effets du charbon dans cette zone. Le projet d’Ada Yumurtalik est farouchement contesté par la société civile turque qui s’alerte des conséquences sur leurs conditions de vie, leur environnement et le climat. Il viendrait notamment fragiliser la production locale d’agrumes, qui représente 20% de la production de citrons de Turquie.

Au total, la Turquie entend développer 75 nouvelles centrales au charbon dans tous le pays, alors qu’elle en compte déjà 21, et ainsi doubler ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Une véritable bombe climatique, auquel Engie vient allègrement contribuer. Malgré ses discours « verts ».

L’ENFUMAGE « VERT » D’ENGIE AUTOUR DE LA COP21

Engie développe à l’occasion de la COP21 une communication acharnée autour des enjeux de la transition énergétique. GDF Suez a changé de nom, est devenu sponsor de la COP21 et veut nous faire croire qu’elle a arrêté le charbon. Loin de là. Les renouvelables ne représentent que 15% des capacités installées d’Engie pour la production d’électricité dans le monde. Tout le reste, ce sont des centrales à combustibles fossiles (comme le charbon) ou nucléaires.

Le charbon est le plus gros responsable des émissions de gaz à effet de serre dans le monde (au moins un tiers des émissions de CO2). Les scientifiques (revue Nature) nous disent qu’il ne faut pas toucher à plus de 80% des réserves connues de charbon existant dans les sous-sols pour ne pas réchauffer davantage le climat.

LA RESPONSABILITÉ DE L’ETAT FRANÇAIS, ACTIONNAIRE D’ENGIE

En tant qu’actionnaire principale, l’Etat français a sa lourde part de responsabilité dans ce comportement climaticide et faussement vertueux d’Engie. Ces investissements charbonniers se font avec la complicité du gouvernement qui accueille la COP21, et qui a accordé le statut de sponsor de la COP21 à Engie.

Un grand nombre d’ONG internationales, françaises et turques ont adressé une lettre à François Hollande, lui demandant d’agir pour qu’Engie se retire du secteur charbonnier en Turquie.

Capture d’écran 2015-10-06 à 13.41.40Crédits photos : Kerem Yucel/ CAN Europe 2015

 

Pour les Amis de la Terre France et le Réseau Action Climat France, Engie devrait rapidement :

  • Mettre fin immédiatement au projet d’Ada Yumurtalik en Turquie.
  • Publier, d’ici à la COP21, un plan de sortie rapide du charbon à l’horizon 2020, sans recourir à d’autres fausses solutions, au nucléaire, ou au grands barrages, et en prenant en compte la reconversion des travailleurs du secteur.

Le gouvernement français doit, quant à lui, prendre ses responsabilités d’actionnaire et :

  • S’opposer au projet d’Ada Yumurtalik auprès des autres actionnaires et dans les instances de décision de l’entreprise
  • Se prononcer en faveur de la sortie rapide du charbon de la part d’Engie à l’horizon 2020 en portant sa voix auprès des autres actionnaires et dans les instances de décision de l’entreprise.

 

Capture d’écran 2015-10-06 à 13.47.29Capture d’écran 2015-10-06 à 13.48.06

Commenter cet article

Archives

Articles récents