Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Quand les USA bombardent un hôpital de MSF, peut-on dire que les frappes sont chirurgicales ?

Publié par wikistrike.com sur 3 Octobre 2015, 07:21am

Catégories : #Politique internationale

Quand les USA bombardent un hôpital de MSF, peut-on dire que les frappes sont chirurgicales ?

18 h 00 -  Le bilan passe à 19 morts. Ce sont 12 personnes du staff de MSF qui sont décédés, 7 patients dont 3 enfants

16 h 00 -  Nouveau bilan de 16 morts, 9 médecins, 7 patients dont 3 enfants

11 h 30 - Dernier bilan: 9 médecins tués, 37 personnes gra16 h vement blessés

Un raid aérien de l'armée américaine est « peut-être » à l'origine de la destruction partielle d'un hôpital géré par Médecins sans frontières (MSF) à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, a reconnu samedi un porte-parole de l'Otan, parlant d'un « dommage collatéral ».

L'organisation humanitaire a fait état de trois morts et de 30 disparus parmi les membres de son personnel.

La ville, tombée lundi aux mains des talibans, a été reprise jeudi par les forces gouvernementales avec l'appui aérien des forces américaines, mais la milice islamiste reste présente dans le secteur.

L'aviation américaine a bombardé Kunduz à 2 h 15, dit le colonel Brian Tribus, porte-parole de l'Otan, dans un communiqué.

« La frappe a peut-être provoqué un dommage collatéral dans un bâtiment médical situé non loin de là », poursuit-il, ajoutant qu'une enquête est en cours.

Le bâtiment, qui abrite un centre de traumatologie, a été pris pour cible à plusieurs reprises, souligne MSF dans un communiqué.

« Nous sommes profondément choqués par cette attaque, la mort des membres de notre personnel et de patients et par le prix payé par les services de santé à Kunduz », dit Bart Janssens, directeur des opérations de l'organisation, qui souligne le caractère provisoire du bilan.

Selon Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, les bombardements américains ont causé la mort de plusieurs patients ainsi que de médecins et d'infirmières. Aucun combattant taliban n'était soigné dans cet hôpital, a-t-il assuré.

 

Source

Archives

Articles récents