Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'UE souhaite célébrer le dernier dictateur d'Europe

Publié par wikistrike.com sur 13 Octobre 2015, 13:01pm

Catégories : #Politique internationale

L'UE souhaite célébrer le dernier dictateur d'Europe

En Biélorussie, le dictateur Alexandre Loukachenko a remporté dimanche sa cinquième élection. L’UE envisage de lever les sanctions qu’elle avait imposées au président biélorusse et aux soutiens de son régime depuis les élections truquées de 2004, au motif que les élections se sont bien déroulées ce dimanche, et que le dictateur a récemment fait montre de bonne volonté en libérant 6 prisonniers politiques.

Loukachenko est arrivé au pouvoir régulièrement en 1994, et il est parvenu à s’y maintenir. Lors des élections de dimanche, il a remporté 83% des suffrages, le meilleur score de sa carrière.

Toutefois, même si le taux de participation est important (87%), le résultat de ces élections n’est probablement pas représentatif de l’opinion réelle des Biélorusses. Les médias du pays sont muselés, il n’est plus possible de manifester et les militants de l’opposition ont été jetés en prison.

La Biélorussie offre à ses citoyens la possibilité de voter en avance, s’ils pensent ne pas pouvoir se présenter aux urnes le jour des élections officielles, et près de 36% des électeurs auraient utilisé cette faculté. Mais celle-ci pourrait aussi fournir un moyen commode de truquer les élections, compte tenu que les organisations internationales qui surveillent les élections ne peuvent examiner les conditions dans lesquels ces votes ont été réalisés.

L’une des 3 autres candidats à la présidentielle, Tatiana Korotkevich, estime que le soutien réel pour Loukachencko ne dépasse guère 30%, mais que les Biélorusses désabusés et conditionnés ne voient pas d’autre alternative dans ce pays très pauvre où le salaire moyen se monte à 350 euros mensuels. Sans les prix d’ami que la Russie lui consent sur le gaz naturel, l’économie planifiée du pays s’effondrerait.

Quelles sont donc les motivations réelles qui conduisent l’UE à envisager la levée des sanctions? Elle se figure probablement qu’elle pourra amener Loukachenko à se rapprocher de l’Occident, dans le contexte de l’invasion de la Crimée, affirme Leonid Bershidsky de Bloomberg. Loukachenko a lui-même critiqué cette invasion, et son régime a vendu des armes au gouvernement de Kiev.

Mais c’est probablement une erreur de jugement, compte tenu que le soutien du président biélorusse pour l’Europe ne serait probablement pas indéfectible, et qu’en cas de difficultés, il se tournerait plus spontanément vers la Russie, juge Bershidsky.

“Les dictateurs sont comparables à des anciens reptiles qui ont appris à survivre à tout changement de climat en utilisant les autres espèces, et non pas en se faisant ami avec elles. Ceux qui pensent en Europe que Loukachenko pourrait finalement rejoindre leur rang devraient garder à l’esprit que ses opinions, ses ambitions et son bagage génétique sont bien plus proches de ceux de Poutine que des leurs. Faire quelques pas en sa direction ne fera qu’esquisser un sourire cynique sur les lèvres de Poutine.", conclut-il.

 

Source

Archives

Articles récents