Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les USA pourraient très vite déclarer la guerre à la Chine

Publié par wikistrike.com sur 13 Octobre 2015, 15:27pm

Catégories : #Politique internationale

Les USA pourraient très vite déclarer la guerre à la Chine

Obama : « Nous ne reculerons pas après la menace chinoise, nous enverrons des navires de guerre dans les îles contestées dans « quelques jours » !

La tension ne monte pas qu’au Moyen Orient, (ou en Ukraine) mais aussi et surtout dans le Pacifique et en mer de Chine, où les 2 superpuissances, Chine et Etats-Unis, sont dans un coude à coude qui pourrait vite dégénérer, quel que soit le théâtre d’opération, au niveau mondial (ça pourrait dégénérer en Syrie ou ailleurs).

Selon Sputnik,  Pékin exige des explications quant à L’envoi de navires US en mer de Chine

Auparavant, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a envisagé l’envoi de navires militaires US dans une zone contestée de mer de Chine du Sud afin d’ »assurer la liberté de navigation ».

La Chine est profondément préoccupée par les déclarations américaines concernant l’envoi possible de navires de guerre à proximité des îles Spratleys, situées dans une zone contestée en mer de Chine du Sud, a déclaré le 13 mai la porte-parole officielle de la diplomatie chinoise Hua Chunying.

La diplomate, citée par Reuters, a appelé la partie américaine à fournir des éclaircissements concernant cette situation. Selon Hua Chunying, Pékin a toujours été favorable au principe de libre-navigation, ce qui ne signifie toutefois pas qu’un Etat étranger ait le droit de faire irruption dans les eaux territoriales ou l’espace aérien d’un autre pays.

Auparavant, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a demandé à ses collaborateurs d’examiner toutes les options pour « assurer la liberté de navigation », notamment l’envoi de navires militaires dans une zone située à 22 km des Spratleys, la limite des eaux territoriales.

Le Wall Street Journal estime que si la Maison blanche donne son feu vert, cela constituera un nouveau signal exprimant l’hostilité de Washington face aux prétentions territoriales de la Chine sur l’archipel, situé dans une zone stratégique recelant de riches ressources. Selon le Los Angeles Times, les appels à des mesures musclées face à la Chine émanant des cercles militaires américains pourraient mener Washington et Pékin à la confrontation.

L’archipel de mer de Chine méridionale est revendiqué par six pays: le sultanat de Brunei, la Chine, la Malaisie, les Philippines, Taïwan et le Vietnam. Des images satellites montrent que la Chine a effectué depuis mars 2014 des travaux sur sept sites des Spratleys, où elle construit notamment une piste d’aérodrome.

Voici des précisions, par Zero Hedge :

Le vendredi, nous avons signalé la dernière provocation en ce qui est véritablement devenue une escalade très dangereuse, et largement inutile, concernant le « concours » entre Pékin et Washington quant à la réclamation ​​de la Chine de terres dans la mer de Chine du Sud.

Répondant aux suggestions que les États-Unis pourraient envoyer naviguer des navires de guerre autour des îles que Beijing a construit au sommet de récifs dans les îles Spratley, la Chine a remarqué qu’elle « ne permettrait jamais  à qui que  ce soit de violer les eaux territoriales et l’espace aérien Chinois dans les îles Spratley, au nom de la protection de la liberté de navigation et de survol. « Ce fut tout simplement une version formalisée de la formulation plus concise que celle que la marine de l’APL (armée populaire chinoise de libération) avait utilisé quand ils ont chargé les pilotes d’un avion espion américain quand il s’était aventuré trop près de Fiery Cross plus tôt cette année .

Si ce que la Chine a l’intention de faire avec les îles et plus n’est pas clair, par contre il est tout à fait clair qu’on devrait se faire du souci si Pékin veut construire des « châteaux de sable » au milieu de l’océan, mais là encore, pour les alliés régionaux de l’Amérique les efforts de réclamations de terres ressemblent beaucoup à une tentative de construire une série d’avant-postes militaires pour la création d’un territoire souverain, là où il n’y avait personne,  de ce fait ça redessinerait efficacement les frontières maritimes et ainsi, le grand frère à Washington est obligé d’intervenir afin de protéger les voies de navigation vitales.

Bien sûr, après avoir déjà dit que la marine prévoit de faire naviguer des navires dans les eaux autour des îles, les États-Unis ne peuvent se permettre de permettre à la Chine de dire « nous ne tolérerons pas que » prononcé pour dissuader le Pentagone parce que les conséquences à grande échelle seraient terribles à un moment où le monde doute déjà de la force et de la détermination de l’armée américaine.

Ainsi, les navires US iront en effet naviguer là bas.

Voici  le WSJ :

La détermination des États-Unis de contester la Chine avec des patrouilles près des îles construites par les Chinois dans la mer de Chine du Sud va tester la récente promesse de Xi Jinping que Pékin n’a pas l’intention de « militariser » les îles, une annonce qui  a pris les les responsables US par surprise.

Le dirigeant chinois avaient pris l’engagement lors d’une conférence médiatique avec le président Barack Obama à la Maison Blanche le mois dernier, mais comment la promesse aurait une incidence sur les activités de la Chine dans la zone contestée de la mer de Chine du Sud n’est pas clair.

Si l’objectif de M. Xi était de décourager les Etats-Unis d’envoyer des patrouilles à proximité des îles artificielles, elle ne semble pas avoir réussi. Après des mois de débat au sein du gouvernement des États-Unis, il y a maintenant un consensus que l’US Navy devrait envoyer des navires ou aéronefs dans les 12 miles nautiques des îles artificielles afin de contester les revendications territoriales de la Chine là-bas, selon des personnes familières avec les discussions internes.

ChinaIslands_0

Un responsable américain a confirmé dimanche que la décision avait été prise de mener de telles patrouilles, mais a dit qu’il était difficile de savoir quand cela pourrait se produire ou où exactement. « c’est juste une question de temps avant que ça ne se produise » a dit l’officiel. Un autre responsable américain a indiqué que l’opération pourrait venir dans quelques jours.

La question est maintenant de savoir si la Chine va répondre à ces opérations par revenir en arrière dans ses plans pour développer les îles ou rester loin de l’engagement de ne pas les militariser, dénonçant les patrouilles américaines comme une provocation.

Toute personne qui ne sait rien sur la façon dont la Chine préfère généralement répondre dans des situations comme celles-ci sait que Pékin nommera presque certainement toute présence navale américaine une « provocation » et ce sera  tout à fait exact. Après tout, il y a quelque chose d’assez ironique à affirmer que la Chine est en train de militariser la mer de Chine du Sud, puis de décider que la meilleure façon de désamorcer la situation est d’envoyer  des navires de guerre naviguer dans la région.

Voici le WSJ à nouveau :

La Flotte du Pacifique a été prête à mener l’opération  » liberté des opérations de navigation, » ou Fonops, autour des îles artificielles de la Chine des mois après que  le secrétaire américain à la Défense Ash Carter ait été chargé par la Chine d’élaborer des solutions plus tôt cette année. La décision de commencer les patrouilles semble avoir été retardée pour éviter de perturber le sommet, selon des personnes familières avec les discussions internes .

« Le Fonop donne à la Chine une occasion d’affirmer que ce sont les États-Unis le pays qui « militarise » la mer de Chine du Sud et, si la Chine le choisit, un tel Fonop fournit une justification pour la Chine de militariser, ou développer les terres  qu’elle occupe en outre, » dit Taylor Fravel, un expert sur ​​l’armée chinoise à l’Institut de Technologie du Massachusetts.

Donc, en réalité, la vraie question est la suivante : maintenant que la Russie est passée et qu’elle a récupéré efficacement le Moyen-Orient de l’influence américaine, et maintenant que la Chine est dans un processus de renforcement de ses efforts de construction des iles pour établir ce que nous avons appelé une sorte de Doctrine Monroe Chinoise, combien de temps cela va prendre avant que quelqu’un ne conteste effectivement l’armée américaine en abattant un avion dans le désert ou en tirant sur un navire dans les Spratleys juste pour tester la détermination de Washington ?

* * *

Enfin, là encore, comme un rappel, voici les images satellites qui montrent la mesure dans laquelle Pékin est « en train de changer le paysage », pour ainsi dire, dans la mer de Chine du Sud.

Subi :Subi1_0

Subi2_0

Fiery Cross:

Fiery1_0

Fiery2_1

Sottises:

Mischief1_0

Mischief2_1_0

https://resistanceauthentique.wordpress.com/2015/10/12/attention-risque-de-conflit-chine-usa-obama-nous-ne-reculerons-apres-la-menace-chinoise-nous-enverrons-des-navires-de-guerre-dans-les-iles-contestee-dans-quelques-jours/

Archives

Articles récents