Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un jet privé affrété pour les migrants à Calais pour 1,5 million d'euros par an

Publié par wikistrike.com sur 19 Octobre 2015, 12:03pm

Catégories : #Politique intérieure, #Social - Société, #Economie

Un jet privé affrété pour les migrants à Calais pour 1,5 million d'euros par an

Crise migratoire. Afin de tenter de montrer que les camps de migrants à Calais se désengorgent, le gouvernement a décidé d’affréter un jet privé pour évacuer des clandestins trois fois par semaine, vers d’autres villes comme Metz, Toulouse, Nîmes, Hendaye, Perpignan.

Pour la somme d’un million et demi d’euros par an, la police de l’air et des frontières (PAF), affrète chaque semaine un avion pour effectuer des vols discrets entre Calais et d’autres villes françaises. C’est ce que révèle ce lundi 19 octobre le site StreetPress. Le site internet fait état de « pas moins de 3 vols par semaine » qui sont organisés, pour déplacer « plus d’une centaine de migrants ». L’efficacité du dispositif est faible, puisque le site internet révèle que « tous les réfugiés transférés en avion ont ensuite été libérés ».

« Un avion banalisé »

A la différence de la plupart des avions qui appartiennent à la République, celui-ci est totalement banalisé. Effectivement, l’avion à hélice qui est utilisé ne porte aucune référence au drapeau ou encore aux insignes de la République. Des petites rayures noir, rouge et beige sont le seul signe distinctif de cet appareil, un Beech 1900. Il appartient à la société Twin Jet, établie à Aix-en-Provence.

Un mode opératoire étudié

Contacté par StreetPress, un fonctionnaire du ministère de l’Intérieur explique le mode opératoire : «Des policiers emmènent les migrants sur le tarmac. Puis les officiers de la PAF du Bourget prennent le relai jusqu’à destination. Et là d’autres flics s’occupent du transfert jusqu’au centre de rétention ». Au total, le site précise que« 10 fonctionnaires de la Police aux Frontières et 2 pilotes seraient mobilisés chaque semaine pour ces transferts ».

Au moins 1,5 million d’euros par an

Si StreetPress révèle que le coût de la location et de l’utilisation de l’avion s’élève à 1,5 million d’euros par an, le site rappelle qu’il faut ajouter à la facture « le prix du kérosène, le salaire des fonctionnaires de la PAF » qui peuvent faire grimper l’addition jusqu’à 23 000 euros par jour d’utilisation, selon un policier. En outre, l’avion ne disposant que de dix-neuf places, seuls cinq réfugiés maximum, peuvent être transférés grâce à l’avion.

Plusieurs transferts pour les mêmes personnes

L’enquête réalisée dévoile qu’il est arrivé qu’une même personne soit transférée plusieurs fois avec cet avion. C’est le cas de Karim, qui a été « transféré deux fois ». Alors qu’il devait être transféré à Hendaye, le jeune afghan a ainsi dit « Je ne veux pas aller à Hendaye. J’y suis déjà allé ».

Personne ne voit l’intérêt de ce dispositif

Ces transferts, jugés inutiles par de nombreux spécialistes, sont très critiqués par les syndicats de police. Frédéric Hochart, porte-parole du syndicat UNSA pour la PAF de Calais, lâche « Ces mesures ont un coût énorme. Et en plus la plupart des personnes qu’on éloigne reviennent. Aujourd’hui il y a un ras-le-bol généralisé des policiers de Calais quant aux missions qu’on leur assigne. Cette situation est pesante. Physiquement et moralement

Archives

Articles récents