Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une superstructure non-identifiée découverte sur une étrange étoile

Publié par wikistrike.com sur 16 Octobre 2015, 06:46am

Catégories : #Astronomie - Espace

Une superstructure non-identifiée découverte sur une étrange étoile

C’est un astre bien étrange que le télescope spatial Kepler, qui tourne autour du Soleil, a dans son viseur depuis 2009. Quelque part au-dessus du bras de la Voie lactée, entre les constellations de Cygne et de la Lyre – à condition de fixer le ciel depuis l’hémisphère nord.

Du fait de sa composition atypique, cette étoile intéresse au plus haut point les scientifiques. Et en particulier ceux qui sont en quête d’une preuve de vie extraterrestre, raconte le site américain The Atlantic.

Deux ans après l’avoir détectée, la signature lumineuse de l’étoile (c’est en effeten étudiant l’émission lumineuse des astres que les chercheurs peuvent en déduire les spécificités) a attiré l’attention des astronomes, amateurs ou non, réunis sur le site Planet Hunter.

Là, n’importe qui peut farfouiller dans les données captées par le télescope Kepler. C’est donc naturellement là que des curieux ont fait remarquer que l’émission de cette étrange étoile suggérait qu’elle était entourée de matière, en gravitation autour d’elle. Or, poursuit The Atlantic, si cette formation est probable dans le cas d’une étoile jeune, elle ne l’est pas pour un astre plus mature. Ce qu’est, précisément, ce corps céleste atypique.

Des artefacts extraterrestres

De quoi s’agit-il alors ? Si des hypothèses ont déjà été formulées, certains scientifiques s’interrogent sur la possibilité d’une explication extraterrestre. Comme l’explique en effet The Atlantic :

« Les chercheurs du Seti [“Search for Extra-Terrestrial Intelligence”, un programme américain qui recherche des preuves de vie extraterrestre, ndlr] suggèrent depuis longtemps que nous pourrions être capables de détecter des civilisations extraterrestres distantes en recherchant d’énormes artefacts technologiques qui orbitent autour d’autres étoiles. »

Pour tirer l’affaire au clair, certains souhaitent donc pointer une antenne parabolique vers cette mystérieuse étoile, afin de détecter d’éventuelles ondes radio associées à une activité technologique. S’ils en repèrent suffisamment, ils basculeront alors vers les antennes du gigantesque site du Nouveau-Mexique (Etats-Unis), le Very Large Array (celui-là même qu’on voit dans le film « Contact »).

Premier rendez-vous fixé en janvier.

 

Source

Archives

Articles récents