Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une plage portugaise résiste à l’Otan: 3-1 (Vidéo)

Publié par wikistrike.com sur 24 Octobre 2015, 12:28pm

Catégories : #Politique internationale

Une plage portugaise résiste à l’Otan: 3-1 (Vidéo)

Les chaînes de télévision portugaises ont diffusé mardi un curieux reportage sur des exercices de l’Otan, qui est vite devenu populaire sur Internet.

La plage de Grândola, au Portugal, a résisté aux commandos américains et portugais empêchant d’organiser une opération de débarquement lors des exercices Trident Juncture 2015 de l’Otan, les plus importants depuis 2002, rapporte l’édition El Observador.

« L’Otan a organisé une fête et a invité des journalistes. Et pour cause: le Portugal n’avait pas accueilli depuis plusieurs années des exercices conjoints engageant 4.000 militaires. Le lieutenant-colonel Eric Hamstra, du Corps des Marines des Etats-Unis, a promis que les manœuvres préparées depuis deux ans seraient un exemple de coopération entre les fusiliers marins et les commandos des deux pays (…). Mais la plage de Grândola n’avait pas envie de coopérer avec les militaires », note le journal.

 

 

Le spectacle a commencé par l’arrivée de deux embarcations à coussin d’air LCAC envoyées depuis le navire américain USS Arlington. Mais les deux LCAC n’ont accosté sur la côte portugaise qu’à la deuxième tentative en raison du fort ressac. 1-0 en faveur de la plage.

Les deux véhicules tactiques Humvee, destinés à rouler dans le sable, ont été bloqués dès qu’ils se sont retrouvés sur la plage. Enfoncés dans le sable, les deux tous-terrains n’ont pas bougé malgré tous les efforts des fusiliers marins et commandos. 3-1 en faveur du sable portugais.

L’ambassadeur des Etats-Unis au Portugal Robert Sherman et le contre-amiral portugais José Domingos Pereira da Cunha, commandant des exercices, ont essayé de remédier à la situation en envoyant d’autres soldats à la rescousse, mais en vain. Les véhicules ne faisaient qu’entrer davantage dans le sable. Fatigués, des militaires se sont allongés près des véhicules pour se reposer (ou pour bronzer?).

La scène se jouait devant les journalistes réunis sur une dune de sable où les deux tous-terrains devraient passer en quittant la plage.

Si la première étape de l’opération avait été un succès, les navires à coussins d’air auraient dû alors retourner à l’USS Arlington pour ramener d’autres Humvee.

Cerise sur le gâteau, le porte-parole de l’ambassade américaine à Lisbonne et un représentant des commandos américains ont donné une petite conférence de presse, affirmant que tout allait bien. « Les fusiliers marins et commandos des deux pays ont fait un bon travail. Les exercices ont été une occasion de s’entraîner à débloquer les véhicules pris dans le sable », ont déclaré les responsables aux journalistes étonnés.

Trois blindés LAV-25 ont enfin défilé devant les photographes. Ils ont grimpé avec peine sur la dune en consommant plus de carburant qu’une Volkswagen de 2015, ajoute El Observador.

Trident Juncture 2015 (TJ15), « les plus grands exercices de l’Otan depuis la fin de la guerre froide », se tiennent en Italie, en Espagne et au Portugal du 28 septembre au 6 novembre. Y participent plus de 35.000 militaires, 200 avions, 50 navires de guerre de 33 pays (28 pays membres de l’Alliance et 5 pays alliés).

La ville portugaise de Grândola est connue pour être le symbolique de la Révolution des Œillets (1974), au travers de la chanson Grândola, Vila Morena de Zeca Afonso.

Archives

Articles récents