Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Russie attend le consentement de ses alliés pour une frappe nucléaire contre l'État islamique

Publié par wikistrike.com sur 1 Novembre 2015, 07:31am

Catégories : #Politique internationale

L'information est à prendre avec précaution mais cela pourrait expliquer pourquoi la Russie dément les revendications de l'EI concernant l'attaque de son avion civil en Egypte
L'information est à prendre avec précaution mais cela pourrait expliquer pourquoi la Russie dément les revendications de l'EI concernant l'attaque de son avion civil en Egypte

L'information est à prendre avec précaution mais cela pourrait expliquer pourquoi la Russie dément les revendications de l'EI concernant l'attaque de son avion civil en Egypte

En réponse à l'attentat présumé d'un avion civil russe dans le Sinaï en Egypte, le Kremlin est maintenant prêt pour une attaque nucléaire sur les sites contrôlés par l'État islamique. Citant son droit de protéger ses personnes et ses intérêts en Russie et à l'étranger, des responsables du renseignement ont déclaré anonymement que la Russie déplace ses unités nucléaires tactiques plus près de ses frontières internationales et de sa frontière avec d'autres points chauds en Russie, comme la région du Caucase du Nord. Les militaires russes ont été appelés pour aider à évacuer les ressortissants russes dans ces points chauds et ont commandé aux civils de quitter la Syrie, l'Irak, les Etats du Golfe et d'autres pays dans le monde arabe. 

 

Bien que la Russie ait l'intention d'utiliser ses armes nucléaires contre l'État islamique, elle a tenu une réunion secrète avec l'OTAN, en les rassurant qu'elle n'a pas l'intention d'utiliser des armes nucléaires sur ​​la Géorgie ou l'Ukraine.

 

Une réunion des pays alliés et la Russie a eu lieu à Téhéran dans les heures suivant la chute de l'avion de ligne civil dans le Sinaï. Le Kremlin dit que l'utilisation des armes nucléaires est justifiée pour protéger ses citoyens et ses intérêts, à savoir contribuer à soutenir le gouvernement de Bachar Al-Assad et la tenue des ses alliés au pouvoir en Irak et en Iran, qui sont considérés comme des alliés à la Russie. Leur intérêt commun à détruire l'État islamique les motive à travailler ensemble. 

 

Toutefois, les États-Unis ont verbalisé leur crainte que le déploiement d'armes nucléaires près de la région pourrait encourager une course aux armements nucléaires dans d'autres pays de la région, à savoir l'Arabie saoudite et les nations au sein du Conseil de coopération du Golfe, un groupe de nations musulmanes sunnites situées dans la région du golfe Persique qui ont aidé à la création de l'État islamique. 

 

Les États-Unis et l'ONU craignent que le conflit dans la région pourrait conduire à un conflit plus large, peut-être même une guerre mondiale. 

 

Source:
http://www.liveleak.com/view?i=9b9_1446307867#5POPE5iKt3tV7Ajr.99

 

Lu ici

 

 

Russia is opting a nuclear strike on ISIS; The Kremilin is awaiting concent from its allies
 

In response to the purported downing of a Russian civilian airliner in the Sinai in Egypt, the Kremlin is now poised for a nuclear strike on sites controlled by the Islamic State. Citing its right to protect its people and interests in Russia and abroad, Intelligence officials have anonymously reported that Russia is moving its tactical nuclear units closer to its international boundaries and its frontier with other hotspots within Russia, such as the northern Caucasus region. The Russian military have been called up to help evacuate Russian nationals within these hotspots and have ordered non-essential civilians to leave Syria, Iraq, the Gulf states and other nations in the Arab world. 
Although Russia's poising to use its nuclear weapons on ISIS, Russia held a secret meeting with NATO, reassuring them that Russia has no intentions on using nuclear weapons on either Georgia or the Ukraine, citing that attacking either of them would invoke a nuclear strike from NATO. Also Russia had consulted with the Syrian government as well as the governments of its allies in the region, who in turned told the Kurds and other allied militias of a possible nuclear strike, warning them to move allied civilians from areas that might be struck by Russia's nuclear weapons. 

A meeting of allied nations and Russia was held in Teheran within hours of the downing of the civilian passenger airliner in the northern Sinai- in which media reports have said that there was no in-climate reported at the time of the crash and witnesses on the ground claim a line of smoke went from the ground in the direction of the airliner before the ground to air missile hit the airliner. SITE has reported that a video purportedly made by either ISIS supporters or ISIS themselves that shows the downing of the airliner. The White House has declined to make a statement about this incident and the Kremlin's use of nuclear weapons. However, the Kremlin says the use of nuclear weapons is justified to protect its citizens and its interests, namely helping to sustain the government of Bashar Al-Assad and keeping the its allies in power in Iraq and Iran, which are considered allies to Russia. Their common interest in destroying ISIS motivates them to work together. 
However, the US has stated its fears that deploying nuclear weapons near the region would spur an nuclear arms race in other nations in the region, namely Saudi Arabia and the nations within the Gulf Cooperation Council, a group of Sunni Muslim nations located in the Persian Gulf region, which have aided in the creation of ISIS and continue to support it like the way they supported Iraqi insurgents during the Iraq War (2003-2011). Both the US and the UN are concerned that the conflict in the region could lead into a wider conflict, possibly a world war. 
(multiple intel reports concerning the downing of the Russian civilian airliner in northern Sinai, ISIS' purpoerted claim of responsibility and Russia's official response)


Read more at http://www.liveleak.com/view?i=9b9_1446307867#hpkmwg2W6MRDDSiq.99

 

Archives

Articles récents