Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Après les attentats, en Syrie, que magouille François Hollande ?

Publié par wikistrike.com sur 20 Novembre 2015, 14:23pm

Catégories : #Politique intérieure, #Politique internationale

Après les attentats, en Syrie, que magouille François Hollande ?

La décison de Hollande d’intervenir en Syrie est compréhensible, suite aux attentats ayant frappé la France le 13 novembre. Les frappes aériennes françaises, qui représentent environ 10% du total des frappes totales (essentiellement russes) sont dans l’ordre des choses. Ce qui l’est moins est la composition du groupe aéronaval qui accompagne le porte-avions Charles De Gaulle (qui pour une fois n’est pas en cale sèche pour entretien…).

Alors qu’il était prévu que la Task Force 473 (nom du groupe aéronaval français) rejoigne le golfe arabo-persique pour y assurer la permanence aéronavale de la coalition avant l’arrivée, sur zone, du porte-avions américain USS Truman, le programme de ladite Task Force a été modifié suite aux attentats du 13 novembre et elle prendra donc position en Méditerranée orientale, au large de la Syrie.

On peut comprendre ce changement, puisque le porte-avions permettra l’utilisation de nombreux appareils de bombardement des positions de l’Etat Islamique.

Mais la composition du groupe aéronaval pose des questions. En effet il est composé, outre du Charles de Gaulle, de la frégate de défense aérienne  « Chevalier Paul », de la frégate anti-sous-marine « La Motte-Picquet », du bâtiment de commandement et de ravitaillement « Marne » et d’un sous-marin nucléaire d’attaque.

Que vient faire ici une frégate anti-sous-marine? Que l’on sache, Daesh n’a pas de forces navales, et encore moins de sous-marins.

Même question pour le sous-marin nucléaire d’attaque. Un SNA sert en principe à la lutte anti-sous-marine et à la lutte anti-navires dans le cas de blocus ou de protection d’une flotte. Daesh a t-il des navires et/ou sous-marins?

Il y a deux hypothèses: Soit le matériel sort « pour sortir », faire tourner les machines en situation de guerre; un peu difficile à imaginer quand on connait le coût de telles sorties et la situation financière de la France.

Soit Hollande a en tête autre chose qu’une « simple » campagne aérienne de bombardements contre Daesh, et envisage une confrontation avec la flotte syrienne. Et donc avec la flotte russe, la Russie étant alliée à la Syrie à la demande du Président Assad. Il faut bien constater que tant Fabius que Hollande, dans chaque intervention au sujet de la campagne contre Daesh en Syrie précisent que « Assad doit partir ».

On notera en passant que Vladimir Poutine a ordonné à l’Etat Major russe de contacter le groupe aéronaval quand il sera sur zone, pour coordonner leurs actions. Vu qu’il était prévu que le groupe se mette sous commandement américain, cela semble une sacrée épine à gérer pour les Français!

Quoi qu’il en soit, à Moscou certains hauts responsables se posent des questions, ou plutôt une question: Hollande a t-il l’intention – la prétention – d’attaquer les forces syriennes parallèlement à Daesh? Il va sans dire que ce cas de figure sort complétement du cadre de la large coalition proposée par la Russie depuis plusieurs semaines et donc finalement acceptée, en apparence, par les Français, et que si telles sont les intentions de Hollande, il doive se préparer à de sérieuses déconvenues.

source: https://jeanfouche.wordpress.com/2015/11/19/syrie-que-magouille-hollande/

Commenter cet article

Archives

Articles récents