Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

C'était fin octobre: Les militaires français bientôt autorisés à tirer en pleine rue

Publié par wikistrike.com sur 14 Novembre 2015, 09:29am

Catégories : #Politique intérieure

La synchronicité de certaines décisions politiques et les attentats est plus que suspect...

La synchronicité de certaines décisions politiques et les attentats est plus que suspect...

Les militaires français pourraient être autorisés à abattre les terroristes en pleine rue, selon les informations diffusées par Le Canard Enchaîné.

 

Selon l'hebdomadaire, lors d'une intervention au sein de l'Assemblée nationale fin octobre, le chef d'état-major des armées françaises Pierre de Villiers a déclaré que la France, ainsi que d'autres pays européens, devraient prochainement faire face à "un niveau de menaces inédit depuis de nombreuses années".

Dans ce contexte, M.de Villiers a affirmé que les forces de sécurité intérieure avaient besoin d'"un renfort substantiel et durable des forces armées".

"Puisque nous avons affaire (à l'étranger, ndlr) aux mêmes terroristes, nous devons pouvoir recourir, le cas échéant, à des modes d'action qui s'inspirent de ceux utilisés à l'extérieur du territoire national", a expliqué le général français cité par Le Canard Enchaîné.

En commentant ces propos, l'hebdomadaire concède qu'il serait "stupide" de nier la menace terroriste qui pèse sur la France mais s'inquiète de l'éventuelle présence sur les rues de soldats qui pourraient ouvrir le feu selon les nouvelles règles jugées cependant "très contraignantes" par un expert militaire cité par le CE.

Toujours selon le journal, les mesures envisagées et le cadre juridique pour l'éventuelle intervention de l'armée française sur le territoire du pays devront être examinés dans un délai de deux mois.

"Au début de l'an prochain, le tout sera présenté aux députés et aux sénateurs. Avec prière de réagir, comme ce fut naguère le cas, lors du vote de la loi sur le renseignement, sans trop d'états d'âme", conclut l'hebdomadaire.

Le président François Hollande a ouvert la voie à des frappes françaises contre le groupe Etat islamique en Syrie le 7 septembre dernier, tout en excluant une intervention terrestre dans le pays. Fin septembre, les forces aériennes françaises ont réalisé leurs premiers raids contre l'EI en Syrie.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents