Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Emeutes à Calais pour la seconde nuit de suite

Publié par wikistrike.com sur 10 Novembre 2015, 09:46am

Catégories : #Social - Société

Emeutes à Calais pour la seconde nuit de suite

De nouveaux heurts ont éclaté entre migrants et policiers dans la nuit de lundi à mardi près de la Jungle à Calais. C'est la deuxième nuit de violence. La veille, dix-huit policiers avaient été légèrement blessés par des jets de pierre.

Nouvelle nuit de violence à Calais où des migrants se sont opposés aux forces de l'ordre. Les affrontements ont début vers 21h30 mardi soir. Ils ont duré toute la nuit. Ils se sont déroulés aux abords de la rocade qui longe le camp de la Jungle où vivent plusieurs milliers de migrants. 

Les migrants ont une nouvelle fois jeté des pierres sur les policiers qui ont utilisé des gaz lacrymogènes pour les repousser. Les accès du port de Calais depuis l'autoroute A16 et l'A26 ont été fermés. Au moins six policiers ont été blessés par des jets de pierre. 

« Les policiers ont essayé de repousser les vagues d’assaut. Pour autant on a bien senti que c'était organisé », affirme Gilles Debove, délégué du syndicat policier SGP FO, « Des migrants se dissimulaient dans les fourrés et jetaient des pierres sur les policiers. D'autres étaient sur le pont qui enjambe la rocade. Les collègues ont là aussi reçu des jets de pierre. Comme la veille, ça a été particulièrement violents. C'est même monté d'un cran par rapport à la veille »

Violences filmées par une riveraine

C'est la deuxième nuit consécutive de violence à Calais. Dans la nuit de dimanche à lundi déjà, entre 150 et 200 migrants se sont heurtés aux forces de l'ordre aux abords de la rocade. Ils ont tenté de stopper la circulation.  Dix-huit policiers ont été légèrement blessés par des jets de pierre.  Une riveraine a filmé la scène avec son téléphone. 

Les policiers se demandent qu'ils ne s'agit d'attaques organisées pour attirer les forces de l'ordre sur un lieu et ainsi faire diversion afin de faciliter le passage d'autres migrants ailleurs. 

Plusieurs routiers sont venus déposer plainte au commissariat de police pour des dégradations importantes sur leurs camions. Des migrants ont jeté des pierres sur les  véhicules. 

 

Source

Archives

Articles récents