Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hadopi aurait fait perdre plus de 100 millions d'euros au cinéma français

Publié par wikistrike.com sur 25 Novembre 2015, 13:03pm

Catégories : #Economie, #Culture - médias - Livres - expos - rencontres, #Science - technologie - web - recherche

Hadopi aurait fait perdre plus de 100 millions d'euros au cinéma français

Les critiques envers la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (HADOPI) sont nombreuses. Outre l'inefficacité et le coût de cette dernière, une étude met désormais le doigt sur un effet néfaste inattendu : Hadopi améliorerait les résultats des films américains et des gros blockbusters en France en... détournant les Français du septième art hexagonal.

 

Hadopi : un impact mitigé défavorisant les films français

Christophe Bellégo et Romain de Nijs, chercheurs, ont publié une étude sur l'impact d'Hadopi sur les entrées en salle de cinéma en France. Présentée à la ministre de la Culture Fleur Pellerin, cette étude montre que le cinéma français a été défavorisé par la mise en place d'Hadopi. Une mauvaise nouvelle alors que le cinéma français a toujours défendu les actions d'Hadopi.

Selon les chercheurs les Français ne sont pas allés voir plus de films depuis l'entrée en vigueur d'Hadopi : ils ont changé de préférence. Entre 15,4 et 20 millions d'entrées ont été gagnées par les films américains depuis la création d'Hadopi. Autant d'entrées que le cinéma français a donc perdues. Au prix moyen de 6,3 euros l'entrée, cela représente tout de même entre 97 et 126 millions d'euros.

 

Le piratage : initialement bénéfique aux films français, il en est devenu l'ennemi

L'affaire est complexe : en 2009 Hadopi était créée et en 2010 les premiers mails d'avertissement étaient envoyés. Même si le dispositif n'a pas conduit à des condamnations majeures, il a eu un effet sur la consommation de films de la population française.

Avant les premiers mails d'avertissement la situation était celle-ci : les Français pirataient les films américains, disponibles généralement en téléchargement avant même leur sortie en salles en France, et allaient au cinéma pour regarder les films français, moins "piratables" (car impossibles à trouver en version pirate durant l'exploitation en salles). En ce temps-là, donc, le piratage était favorable aux films français.

Dès les premiers mails d'avertissement, le risque d'amende a fait peur aux Français. Du coup ils ont décidé d'aller voir les films américains en salles pour ne pas risquer. Sauf que leur budget et leur temps n'ont pas augmenté (au contraire, le budget a plutôt diminué)... ils ont donc dû faire le choix entre les films américains et les films français et ce sont les premiers qui ont été choisis.

Le nombre d'entrées globales n'a donc pas changé, les revenus de l'industrie cinématographique n'ont pas augmenté... mais les films français ont perdu des entrées au profit des films américains.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents