Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

En Live: Un bombardier russe abattu en Syrie, près de la frontière turque (vidéo)

Publié par wikistrike.com sur 24 Novembre 2015, 11:19am

Catégories : #Politique internationale

En Live: Un bombardier russe abattu en Syrie, près de la frontière turque (vidéo)

Est-ce pour ça que le porte-avions Charles De Gaulle s’est positionné sur place, et que le porte-avion américain est déjà en route ? Si c’est le cas, cela voudrait dire que la Russie aurait été attirée dans un piège avec la complicité de la France.   RI

***

 

  • 21h48 CET
    Les forces aériennes turques ont mis en garde l’avion russe deux fois seulement avant de l’abattre, et non pas dix, comme les autorités turques l’ont affirmé, a déclaré une source à l’agence de presse Ria Novosti après la réunion de l’OTAN. D’après la même source, la Turquie n’a pas présenté de preuves précises de la violation de son espace aérien par le bombardier russe. Et la source de préciser qu’il y a eu des différends lors de cette réunion de l’Alliance atlantique.
  • 20h32 CET
    La vidéo publié en ligne démontre les hommes armés, réunis autour le corps ensanglanté, et glorifiant Allah et n’exprimant leur regret que de ne pas l’avoir brulé sur le terrain.

 

 

 

 

  • 19h42 CET
    Le vice chancelier allemand, Sigmar Gabriel, a qualifié d’«imprévisible» les actions de l’armée turque après que ses appareils ont abattu un bombardier russe. «Cet incident montre pour la première fois que nous faisons face à un acteur qui est imprévisible, c’est la Turquie, et pas la Russie», a-t-il déclaré. Pour l’homme politique allemand, la Turquie «joue un rôle délicat dans le conflit syrien».
  • 19h33 CET
    Le général-lieutenant Sergueï Roudski de l’état-major de l’armée russe a fait savoir qu’une opération de sauvetage a été entreprise pour venir en aide aux pilotes du Su-24 abattu par les forces aériennes turques. Deux hélicoptères MI-8 ont pris les airs mais l’un d’eux a été endommagé et a dû atterrir en territoire neutre. Il a souligné qu’un militaire était décédé et que tous les contacts entre l’armée russe et l’armée turque avaient été suspendus.
  • 19h21 CET
    L’état-major russe a fait savoir que, d’après les informations fournies par le radar de l’aérodrome de Khmeimim, un avion des forces aériennes turques avait violé l’espace aérien syrien.
  • 19h15 CET
    Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, s’est exprimé sur l’avion russe abattu par la Turquie. Selon lui, cet incident souligne l’importance de respecter les accords. «Nous soutenons l’intégrité de notre allié de l’OTAN, la Turquie», a-t-il déclaré.
    Jens Stoltenberg a appelé à la diplomatie et la désescalade : «Je salue les contacts entre Moscou et Ankara. A l’intérieur de l’Alliance, nous discutons de comment nous pouvons améliorer la transparence, nous devons éviter de tels incidents».
    Le secrétaire général de l’Alliance a accusé la Russie qui, selon lui, «concentre ses frappes dans les parties de la Syrie où Daesh n’est pas présent». Il a exclu d’avoir des contacts avec la Russie pour l’instant.

 

  • 18h58 CET
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a condamné les Turkmènes syriens qui ont abattu l’hélicoptère russe. Il affirme que l’incident s’est produit dans une région où l’Etat islamique n’est pas présent.
  • 18h53 CET
    Lors de la rencontre entre Barack Obama et François Hollande, les deux présidents ont réagi au fait qu’un avion russe ait été abattu par la Turquie en Syrie.

CUmAKx5WsAAImy5.jpg large

Le président américain a déclaré que le problème était que l’opération antiterroriste russe se déroulait trop près de la frontière turque et visait l’opposition syrienne «modérée». Il estime par ailleurs que la Turquie «a le droit de défendre son territoire et son espace aérien».

L'avion russe abattu par la #Turquie, "grave et regrettable" selon @fhollande

L’avion russe abattu par la Turquie, « grave et regrettable » selon @fhollande

François Hollande a pour sa part appelé à éviter toute escalade.

 

  • 17h52 CET
    Le ministère russe de la Défense a publié une protestation officielle à propos de son avion de combat abattu par les forces aériennes turques. «Le ministère russe de la Défense a convoqué immédiatement l’attaché militaire de la République turque et a publié une protestation officielle concernant les actions des forces aériennes turques», a indiqué le service de presse du ministère.

La Russie qualifie ces actions d’acte inamical.
Selon le ministère russe, l’avion de combat n’avait pas franchi la frontière turque et ciblait uniquement des objectifs terroristes sur le seul territoire syrien. Le ministère russe de la Défense n’a pas réussi à contacter la partie turque via les canaux de communication officiels.

• 17h42 CET
Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, s’est insurgé contre le fait qu’un avion russe ait été abattu par l’aviation turque. «Je ne peux qu’exprimer ma forte indignation et ma déception suite à ces actions turques imprévisibles. Elles sont absolument inexplicables et, malheureusement, les explications sont des plus négatives», a-t-il déclaré.

 17h32 CET
Une vidéo mise en ligne montre des hommes armés, réunis autour du corps ensanglanté d’un pilote russe, vénérant Allah et n’exprimant qu’un regret, celui de ne pas avoir brûlé le corps du pilote sur place.

 

 

  •  17h31 CET
    La séquence filmée par les rebelles turkmènes montre de façon glaçante comment ils ont tué les pilotes du bombardier russe abattu par l’aviation turque qui avaient pourtant réussi à s’éjecter et regagnaient le sol, suspendus à leur parachute.

 

 

  •  17h18 CET
    D’après la chaîne arabe Al-Mayadeen, les forces spéciales russes sont parvenues à sauver tous les membres de l’équipage et 12 soldats.

 

  •  17h05 CET
    Le journal britannique The Guardian rapporte qu’un hélicoptère russe avec 10 personnes à bord aurait été abattu par un missile tiré depuis un avion de chasse syrien. Il se base sur des informations de l’Observatoire syrien des droits de l’homme qui considère que cet hélicoptère russe aurait été forcé de faire un arrêt d’urgence dans une région voisine de la province de Lattaquié, juste avant son explosion.
    Cet hélicoptère faisait partie d’une escadrille envoyée porter secours aux pilotes du bombardier Su-24 abattu par les forces aériennes turques.
  • 16h27 CET
    A Moscou, des dizaines de personnes sont arrivées devant l’ambassade de Turquie avec des pancartes pour manifester contre le gouvernement turc qui a décidé d’abattre le bombardier russe Su-24.
    «L’attaque contre l’avion russe m’a énervé. Je veux dire aux autorités turques qu’elles devraient répondre de leurs actions», a déclaré l’un des manifestants.
    Les manifestants brandissent aussi des pancartes «La Turquie doit répondre», «La revanche est inévitable», «Les pilotes abattus détruisaient des terroristes pour préserver la vie des civils, les nôtres et les vôtres» et «la Turquie est un médiateur des terroristes».

avion russe 20151124

  • 16h17 CET
    Informations pratiques sur le bombardier russe SU-24

bombardier russe 20151124

 

  • 16h14 CET
    Le Pentagone a, lui aussi, réagi à l’incident impliquant l’avion russe. «La Turquie a informé les Etats-Unis qu’elle avait abattu un avion russe», a reconnu le ministère américain de la Défense. D’après les informations du Pentagone, deux avions russes et deux avions turcs ont été impliqués dans l’incident qui a amené un F-16 turc à abattre un Su-24 russe.
  • 16h06 CET
    Un commandant adjoint d’une brigade turkmène en Syrie a déclaré que ses forces avaient tué les deux occupants du bombardier, qui étaient toutefois parvenus à s’éjecter et à faire fonctionner leur parachute, rapporte l’agence Reuters.
  • 15h52 CET
    Le ministre russe des Affaires étrangères a annulé sa visite à Istanbul après qu’Ankara a abattu un appareil russe. Il a prévenu que l’augmentation des menaces terroristes en Turquie n’est pas moins élevée qu’en Egypte. Le ministère russe conseille en outre aux Russes de ne pas se rendre en Turquie.
  •  
  • 15h08 CET
    Au vu de la tension ambiante, le président du Conseil européen Donald Tusk appelle le monde au calme.
    «En cette heure dangereuse après qu’un avion russe a été abattu, tout le monde devrait garder la tête froide et rester calme», a tweeté Donald Tusk.
  • 14h47 CET
    L’ancien Premier ministre suédois Carl Bildt a précisé que d’abattre un avion était une «réaction dure pour une incursion». Il a aussi précisé qu’il aurait au moins fallu «tirer des coups de semonces» en pareilles circonstances.
  • 14h27 CET
    Le ministère russe de la Défense confirme qu’un F-16 turc a abattu le bombardier russe Su-24 alors qu’il rentrait à la base aérienne de Khmeimim.
  • 13h54 CET
    Le roide Jordanie a exprimé ses condoléances aux pilotes russes qui ont péri dans le crash de leur avion de combat et a appelé à une approche cohérente de la coalition contre Daesh.
  • 13h29 CET
    Une vidéo publiée par les médias turcs montre deux hélicoptères russes, un MI-8 et MI-24, qui patrouilleraient aux alentours du site du crash du SU-24 russe abattu par les forces armées turques.

 

 

• 13h25 CET
Le président tchèque Milos Zeman a condamné la Turquie pour avoir abattu le SU-24 russe. «Il y a des soupçons que la Turquie coopère d’une façon informelle avec l’Etat islamique. Etant donné que les forces aériennes russes luttent contre Daesh, cette attaque semble une mesure extrêmement radicale. Elle ne fera qu’aggraver la situation», a déclaré le président tchèque.

• 13h19 CET
L’ambassadeur de Turquie aux Etats-Unis a tweeté de façon plutôt agressive : «Maintenant vous devez comprendre que les paroles et les avertissements de la Turquie doivent être pris au sérieux. Ne testez pas sa patience, essayez de conquérir son amitié».

• 13h03 CET
Les autorités turques ont convoqué l’ambassadeur de Russie après qu’elles ont abattu un bombardier russe SU-24, a fait savoir l’agence Bloomberg.

• 12h57 CET
Le porte-parole de l’ONU, Ahmad Fawzi, a estimé lors d’un point presse à Genève que cet incident, qui a poussé les forces turques à abattre un appareil russe, compliquerait l’effort antiterroriste en Syrie.

• 12h37 CET
L’OTAN doit convoquer une réunion d’urgence, à 17h00 à Bruxelles, pour discuter du cas de l’avion russe abattu par l’armée turque.

Selon l’AFP, c’est la Turquie qui a demandé la tenue de cette réunion pour informer ses partenaires des circonstances qui l’ont amenée à abattre le Su-24 russe.

• 12h31 CET
Le service de presse des forces révolutionnaires syriennes a publié sur YouTube la vidéo de la chute de l’avion qui serait donc, le SU-24 russe abattu par l’armée turque.

 

 

 

• 11h32 CET
Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a fait une déclaration à propos du bombardier russe abattu par l’armée turque: «L’incident qui concerne le SU-24 russe en Syrie est très sérieux». Reste qu’il a ajouté qu’il est trop tôt pour évaluer la situation avant l’établissement des faits. Dmitri Peskov a également confirmé que «le SU-24 russe qui s’est écrasé se trouvait dans l’espace aérien syrien».

CUkOXe8WoAAdx0d

  •  
    Un des pilotes russes a été capturé par l’Armée syrienne libre, annonce l’agence de presse russe Sputnik. Cependant, les informations sur le destin des pilotes sont contradictoires puisque d’autres sources affirment qu’ils se trouvent aux mains des rebelles turkmènes.
  • Les forces armées turques ont précisé que l’avion de combat russe avait été mis en garde dix fois en cinq minutes avant d’être abattu.
  • La chaîne de télévision CNN Turk a de son côté signalé que les forces turques avaient pu capturer l’un des pilotes du SU-24.CUkStnnW4AAeIiz

 

Le ministère de la Défense russe a confirmé que l’avion abattu à la frontière turco-syrienne était un avion russe. Il s’agit d’un Su-24.

  • Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, aurait pris lui-même la décision d’abattre l’avion de combat russe, selon Sabah.

«Aujourd’hui, un avion russe Su-24 s’est écrasé en territoire syrien, probablement à cause d’un tir depuis le sol», a déclaré le ministère de la Défense russe.

Сontrairement aux déclarations de la Turquie, la Défense russe a affirmé avoir des preuves recueillies par des «moyens de contrôle impartiaux» démontrant que son avion n’avait pas violé l’espace aérien turc.

Pour leur part, les autorités militaires turques ne nient pas avoir abattu l’avion avec un F-16 mais affirment que l’avion aurait pu violer leur espace aérien.

L’incident s’est produit ce matin. La première information est apparue à 10 heures (heure locale). L’avion s’est écrasé sur un village habité principalement par des Turkmènes syriens qui est depuis longtemps un point chaud de combats entre l’opposition et  l’armée syrienne.

CUj9mycVEAARQWN.jpg large

La chaîne Habertürk TV a montré des images de l’avion de combat en flammes. Le journaliste a même évoqué «une boule de feu».

 

 

Les journalistes précisent que les pilotes ont réussi à quitter l’appareil avant l’incendie.

CUj_NpfU8AArmVb.jpg large

Opération de sauvetage en cours 

La Turquie a envoyé deux hélicoptères pour secourir les pilotes.

CUkBCmSUAAAZW1c.jpg large

Les deux pilotes ont été recueillis par les forces turkmènes qui combattent du côté syrien.

Les détails à suivre

source: https://francais.rt.com/international/10920-avion-chasse-syrie

Commenter cet article

Archives

Articles récents