Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

EXPLOSIF - Attentats de Paris : Les armes utilisées dans les attentats de Paris proviennent d’une compagnie liée à la CIA

Publié par wikistrike.com sur 14 Décembre 2015, 08:01am

Catégories : #Politique internationale, #Politique intérieure, #Social - Société

EXPLOSIF - Attentats de Paris : Les armes utilisées dans les attentats de Paris proviennent d’une compagnie liée à la CIA

 

Le faux drapeau se précise. Silence évidemment des médias. Autre article sur le sujet de Russia Insider qui n'hésite pas à qualifier la nouvelle d'explosive ! Car si cela s'avère vrai, si ce que révèle WikiLeaks est vrai, nous sommes en présence d'un false flag évident. (WS)

 

***

 

Jeudi, Le Palm Beach Post a rapporté le fait qu’un pistolet semi-automatique M92 utilisé dans l’attaque terroriste de Paris a été retracé à Century International Arms à Delray Beach, en Floride. Century achète et revend des armes à feu de surplus militaire. La société se spécialise dans l’achat d’armes à l’étranger et dans la revente à des sociétés tierces.

En 2011, les câbles diplomatiques secrets rendus publics par WikiLeaks indiquaient que la compagnie était impliquée dans la vente d’armes à des «courtiers non autorisés» et un marchand d’armes israélien agissait comme un intermédiaire fréquent dans les transferts illégaux.

La société a déjà effectué des opérations douteuses dans le passé. Le Center for Public Integrity a rapporté en 2011 que des fusils roumains WASR-10 (une variante du Kalachnikov) produits par Century International Arms ont été trouvés sur des scènes de crime au Mexique. Les armes ont été semblerait-t-il « l’une des favorites des cartels mexicains de la drogue et au cours des dernières années, des centaines d’entre elles ont été reliées à des crimes au Mexique. »

Le Post a rapporté qu’au moins sept des armes utilisées ou découvertes après les attaques du 13 novembre à Paris ont été identifiées comme étant produites par une usine située dans le centre de la Serbie détenue par Century International Arms.

Le lien avec Iran-Contra

Au cours de l’affaire Iran-Contra à la fin des années 1980, des employés de Century Arms et un ancien policier, John Rugg, ont déclaré à un comité du Sénat américain que l’entreprise avait été impliquée dans la fourniture d’armes, y compris des roquettes et des grenades au Contras au Nicaragua.

Lors de son témoignage Rugg affirma que la compagnie était en relation avec Richard Secord, le major général dans l’Airforce qui avait travaillé avec la CIA lors des bombardements secrets et illégaux contre le Pathet Lao pendant la guerre du Vietnam.

Secord a démissionné de l’armée en 1983 après des allégations de transactions irrégulières avec l’ancien agent de la CIA Edwin P. Wilson. Il est ensuite devenu impliqué dans le transfert d’armes aux Contras avec le lieutenant-colonel Oliver North.

Lors de son procès en 1989 North admis que l’Opération Tipped Kettle a fourni des armes aux Contras-en violation de l’amendement Boland et que l’opération avait été commandée par le directeur de la CIA William Casey et le secrétaire à la Défense Caspar Weinberger.

Le fait que l’arme M92 est liée à une entreprise qui a fait affaire avec Secord et la CIA n’est pas une preuve définitive que l’agence était derrière l’attaque terroriste à Paris. Cependant, c’est une preuve circonstancielle que la CIA a été impliquée dans la fourniture des armes.

Il y a une abondance de preuves démontrant que la CIA a créé, financé, soutenu et armé des groupes terroristes, le plus notable étant les moudjahidins afghans qui sont devenus à la fois al-Qaïda et les talibans.

« Malgré son nom, le but principal de la Central Intelligence Agency est, et a toujours été, la mise en oeuvre d’opérations secrètes impliquant la guerre économique, les élections truquées, les assassinats et même le génocide», écrit Mark Zepezauer. « La litanie des activités illégales de la CIA meurtrière est suffisant pour refroidir les os de quiconque se soucie de la liberté et de la justice. »

Traduction: Fawkes News

Source: Infowars

 

***

 

Incroyable mais vrai : depuis 48 heures, aucun média de la presse traditionelle de l'Hexagone n'a rapporté et creusé une stupéfiante information publique qui fut révélée le jeudi 10 décembre.

Ce jour-là, l'agence américaine Associated Press a publié un scoop : un fusil M92 utilisé lors des attentats de Paris et fabriqué en Serbie provenait d'une compagnie basée en Floride (Delray Beach). 

 

Le nom de l'entreprise : Century International Arms.

 

 

 

Sa particularité fut soulignée -dès le lendemain et via Twitter- par la célèbre organisation fondée par Julian Assange : Wikileaks.

wikileaks

Century Arms a longtemps été représenté par Ori Zoller. 

Qui est-il?

Panamza avait déjà évoqué ce personnage -le 15 février- dans un article consacré à l'un de ses amis : Shimon Yelinek, l'ex-diamantaire israélien d'Al-Qaïda qui futcité dans l'affaire SwissLeaks. Extraits : 

Le Monde évoque -sans s'y attarder davantage- l'identité du principal "collègue" de Yelinek, dénommé Ori Zoller et présenté comme un "ancien membre des forces spéciales israéliennes".

La réalité est plus complexe.

Propriétaire d'une agence de courtage (en armes à feu) basée au Guatemala, Zoller n'était pas seulement un ex-militaire israélien. Cet homme, également impliqué -comme Yelenik- dans le trafic de diamants avec Al-Qaïda- avait été exposé par l'Organisation des États américains : en janvier 2003, cet organisme avait publié un minutieux rapport d'enquête relatif à l'acheminement illégal d'armes du Nicaragua -via le tandem Zoller/Yelinek- à destination d'un groupe paramilitaire colombien d'extrême droite. 

Zoller y fut cité comme un "ex-agent du renseignement israélien" et représentant (au Guatemala) de la société Israel Military Industries (une compagnie contrôlée par le gouvernement israélien) qui bénéficia encore, fin 2001, d'importants virements bancaires effectués depuis Tel Aviv.

En juin 2002, le Miami Herald (journal de la ville où séjournait régulièrement -dans l'hôtel Mariott- Yelinek) était plus incisif : selon une information rapportée par le quotidien Panama America et directement issue -via une source confidentielle- du Conseil de sécurité nationale du Panama, Zoller était encore un agent du Mossad durant son étroite collaboration (dans les années 1999-2001) avec Yelinek.

Si Zoller est aujourd'hui actif dans la cybersurveillance, son collaborateur continue d'exercer principalement dans le secteur de l'armement. Détail-clé : dénommé Michael Sucher, le patron de Century (entreprise impliquée dans le scandale de l'Iran-Contra) travaille directement avec la police israélienne selon un câble diplomatique de 2009 -divulgué par Wikileaks- entre Tel Aviv et la CIA.

sucher

Michael Sucher

En 1996, Sucher était déjà présenté -selon un journal en ligne du Costa Rica- comme un collaborateur du complexe militaro-industriel israélien.

A contrario du reste de la presse hexagonale -visiblement encline à pratiquer la loi du silence sur le sujet, Panamza reviendra sur cette affaire et ses prochains développements.

 

Source

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents