Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Inde : la population de tigres augmente lorsque les tribus peuvent rester dans les réserves naturelles

Publié par wikistrike.com sur 17 Décembre 2015, 09:42am

Catégories : #peuples du monde, #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

La tribu soliga est la première en Inde à avoir obtenu le droit de vivre dans la réserve de tigres créée sur ses terres ancestrales. Kalyan Varma/Survival

La tribu soliga est la première en Inde à avoir obtenu le droit de vivre dans la réserve de tigres créée sur ses terres ancestrales. Kalyan Varma/Survival

Des données significatives obtenues par Survival International révèlent que la population de tigres augmente rapidement dans la première réserve d’Inde où les communautés indigènes locales ont obtenu le droit de rester. L’information, que l’organisme national chargé de la protection des tigres a tenté de dissimuler, jette le discrédit sur les politiques gouvernementales qui visent à expulser les nombreuses tribus dont les terres ont été transformées en réserves de tigres.

Entre 2010 et 2014, le nombre de tigres vivant au sein de la réserve naturelle Biligiri Ranganathittu Tiger (BRT) dans l’Etat du Karnataka a augmenté, passant de 35 à 68 tigres. Situation exceptionnelle en Inde, les villageois soliga ont eu la permission de continuer de vivre aux côtés des tigres, y compris au cœur même de la réserve. Cette augmentation de la population de tigres est bien plus importante que la moyenne nationale.

Les Soliga, qui ont une relation très étroite avec leur environnement naturel, vénèrent les tigres. Madegowda, un Soliga, a expliqué : ‘Nous vénérons les tigres comme des dieux. Ici il n’y a eu aucun incident entre les tigres et les Soliga et aucun tigre n’a été chassé’.

Les tigres sont considérés comme une attraction touristique lucrative par les autorités indiennes.
Les tigres sont considérés comme une attraction touristique lucrative par les autorités indiennes.
© Survival

Dans toute l’Inde, des communautés tribales sont détruites et expulsées de leurs terres ancestrales au nom de la protection du tigre. En 2014, des centaines de Baiga ont été expulsés de la réserve de tigres de Kanha – qui avait inspiré le Livre de la Jungle de Rudyard Kipling – tandis que plus de 100 000 touristes sont accueillis dans la réserve chaque année.

Survival International, le mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, appelle à un nouveau modèle de la conservation de la nature qui respecte les droits des peuples indigènes et qui utilise leur expertise pour protéger et mettre en valeur la biodiversité. Les peuples indigènes savent mieux que quiconque prendre soin de leur environnement : ils sont les meilleurs gardiens du monde naturel.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré : ‘Ces statistiques prouvent bien que les politiques gouvernementales visant à expulser les tribus des réserves de tigres ne sont pas seulement immorales mais aussi contre-productives. Les tigres s’en sortent généralement bien quand les communautés restent sur leurs terres – ils ont, après tout, vécu ensemble durant des générations. Mais contrairement aux tribus, les milliers de touristes qui traversent chaque jour la réserve rapportent de très grosses sommes d’argent à l’industrie de la conservation de la nature. Ils habituent également les tigres à la présence humaine – ce que les braconniers trouvent très pratique. La meilleure façon de sauver les tigres est de laisser les tribus protéger elles-mêmes leurs forêts comme elles ont toujours su le faire. Survival continuera à se battre et à dénoncer les expulsions illégales que l’industrie de la conservation tente de dissimuler’.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents