Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le tabac protège de la maladie de Parkinson

Publié par wikistrike.com sur 18 Décembre 2015, 08:44am

Catégories : #Santé - psychologie

Le tabac protège de la maladie de Parkinson

 

Une étude portant sur 318261 participants suivis entre 1995 et 2006 par le NIH (National Institute of Health) dans le cadre d'une épidémiologie des cancers a été exploitée pour tenter de relier également l'apparition de la maladie de Parkinson en fonction des habitudes alimentaires et d'autres facteurs et habitudes de vie. Sur l'ensemble des participants 2432 d'entre eux furent déclarés souffrant de la maladie de Parkinson après 1995 et parmi ces derniers les dossiers indiquaient que 1662 étaient ou avaient été fumeurs. Les données étaient suffisamment précises, nombre d'années, nombre de cigarettes par jour, combien d'années écoulées après s'être arrêté de fumer, pour tenter d'établir un lien avec l'apparition de la maladie. L'étude a été réalisée en respectant toutes les précautions statistiques communément en usage. 

Initialement, compte tenu de la mauvaise réputation de la cigarette sur la santé en général, cette étude du NIH n'avait pas pour finalité d'englober la maladie de Parkinson. Le réexamen des dossiers des participants conduisit à un résultat surprenant et non ambigu : la cigarette semble protéger autant les femmes que les hommes de l'apparition de la maladie. En examinant le nombre d'années de tabagie et l'intensité de celle-ci, c'est-à-dire le nombre de cigarettes fumées chaque jour, l'étude a permis d'établir une relation non équivoque avec les chances d'apparition de la maladie ( OR pour odds ratio qu'on peut traduire en français par facteur de chance). En d'autres termes plus l'OR est élevé plus la probabilité de souffrir de cette maladie est élevée. 

Inutile de commenter la figure ci-dessus car sa signification est limpide. 

Il est intéressant d'ajouter que cette corrélation s'est trouvée également validée chez les anciens fumeurs selon le nombre d'années s'étant écoulées après avoir cessé de fumer : le « bénéfice » de la cigarette s'estompait avec les années. Expliquer physiologiquement cette « protection » de la cigarette risque d'être un travail ardu. Que choisir sachant que la cigarette durcit les artères et provoque des cancers mais ne protège pas totalement de la maladie de Parkinson, loin de là, mais en retarde son apparition ? Un véritable choix cornélien ! 

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents