Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Moins de 30 loups vivent encore en Norvège... Mais 11.000 chasseurs sont prêts à les tuer

Publié par wikistrike.com sur 5 Décembre 2015, 08:42am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Moins de 30 loups vivent encore en Norvège... Mais 11.000 chasseurs sont prêts à les tuer

n Norvège, on dénombre près de 11 571 demandes de permis de chasse pour abattre 16 loups, ce qui correspond à 763 chasseurs par animal. Le loup est l'animal le plus convoité par les chasseurs norvégiens, suivi de l'ours brun (avec 10.930 demandes pour 18 individus) puis par un type particulier de belette (10.820 à 141), selon le registre des chasseurs du pays.

La tradition de la chasse est très forte en Norvège, et plus de 200.000 chasseurs, dont 500 femmes, sont enregistrés.

On compte près de 30 loups au total en Norvège, la majorité d'entre eux vivent dans le sud-est de Norvège, où leur habitat est protégé. Les autres, répartis dans différentes zones du pays, sont clairement menacés. Par ailleurs, une cinquantaine de loups vivent entre les territoires de la Norvège et de la Suède. Les loups de Suède, de Finlande et de Russie sont protégés par une législation visant à maintenir cette fragile population.

Alors que le nombre de loups et d'ours est loin de correspondre aux estimations des autorités norvégiennes, celles-ci affirment que les permis sont accordés dans le but de garder les populations de prédateurs sous contrôle pour protéger le bétail. Petter Wakkaben, expert international des loups, suspecte que le nombre extrêmement faible de loups est lié aux braconnages, ce qui est particulièrement préoccupant compte tenu donné du déclin de la population de ces animaux en Norvège. Le gouvernement actuel n'autorise que 3 femelles porteuses dans la zone protégée, ce qui, selon Wakkaben, est loin d'être suffisant pour maintenir la population.

Le loup était au bord de l'extinction en Norvège en 1973, lorsque le gouvernement a décidé de prendre des mesures de protection, et c'est depuis cette époque que l'on note une petite hausse de la population norvégienne de loups.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents