Le 26 décembre, un chiot nommé Chance est né dans le laboratoire coréen de laSooam Biotech Research Foundation. Mais Chance n'est pas un boxer comme les autres : il a été cloné à partir des cellules de Dylan, le chien décédé de deux anglais, Laura Jacques et Richard Remde. Ce n'est pas la première fois qu'un animal domestique est cloné, mais c'est la première fois que des scientifiques parviennent à réussir le processus deux semaines après la mort de l'original. Après cinq jours suivant le décès, les cellules sont très difficiles à récupérer. 

Mais la Sooam Biotech Research Foundation n'en est pas à son coup d'essai. Ce laboratoire coréen est le seul au monde à proposer des clones à des particuliers et à avoir, en quelques sortes, industrialisé cette activité. D'après le Guardian, ce sont 
plus de 700 chiots qui ont vu le jour grâce aux équipes du docteur Hwang Woo-suk, scientifique en disgrâce qui avait affirmé avoir cloné des cellules humaines avant de révéler qu'il s'agissait d'une supercherie. Aujourd'hui, pour environ 100 000 euros par clone, le laboratoire s'est spécialisé dans les animaux domestiques, qui ne sont pas encore concernés par les règlementations sur le clonage. 

 

Le chiot est en bonne santé et devrait avoir un frère bientôt : le couple attend la naissance de Shadow, cloné à partir des mêmes cellules.