Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Régionales: Ils sont là les vrais vainqueurs...

Publié par wikistrike.com sur 16 Décembre 2015, 11:38am

Catégories : #Politique intérieure

Régionales: Ils sont là les vrais vainqueurs...

Malgré une baisse significative de l’abstention pour ce second tour des élections régionales, nous constatons que plus d’un français sur deux n’a voté pour aucun parti. Afin d’éviter de publier des résultats biaisés, à la différence du ministère de l’intérieur, nous nous basons sur le nombre de français en âge de voter, et pas uniquement sur ceux qui sont inscrits sur les listes électorales. Pour calculer le nombre de français majeurs, nous partons de la pyramide des âges de l’INSEE, nous retranchons les étrangers majeurs vivant en France et nous ajoutons les Français majeurs vivant à l’étranger, lesquels sont autorisés à voter pour les élections régionales. Nous obtenons donc un corps électoral de 51 millions d’individus, dont 5,7 millions de non inscrits, que le ministère de l’intérieur ne juge pas utile de comptabiliser, et dont la presse de grande diffusion ne semble pas se soucier. Et pourtant, les non inscrits représentent 11% de l’électorat, portant à 48% la part des Français qui n’ont même pas daigné se déplacer pour aller mettre un bulletin dans l’urne ce dimanche 13 décembre, et ce en dépit des injonctions médiatiques à « faire barrage au Front National ».

Elections régionales 2015 2nd tour

Catégorie nombre de voix pourcentage des français majeurs source
Absention 18 838 040 37% ministère de l’intérieur, le 14/12/15 à 10h
Blancs et Nuls 1 289 258 3% ministère de l’intérieur, le 14/12/15 à 10h
Non Inscrits 5 698 180 11% Calcul de l’auteur
Front National 6 820 147 13% ministère de l’intérieur, le 14/12/15 à 10h
PS & Co 7 336 288 14% ministère de l’intérieur, le 14/12/15 à 10h
UMP & Co 10 127 196 20% ministère de l’intérieur, le 14/12/15 à 10h
Autres 882 674 2% ministère de l’intérieur, le 14/12/15 à 10h
TOTAL 50 991 783 100%  

 

Encore une fois, les grands gagnants de ces élections sont les partis « de gouvernement », qui malgré une faible représentativité, le mieux étant 20% pour l’UMP, continueront à occuper les postes de décision. Les grands perdants sont les Français qui vont repartir pour des années avec du personnel politique qui joue contre leurs intérêts.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents