Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Effondrement économique : voilà ce qui va se passer en 2016...

Publié par wikistrike.com sur 10 Janvier 2016, 14:35pm

Catégories : #Economie

Effondrement économique : voilà ce qui va se passer en 2016...

Traduit par Business Bourse 

Beaucoup de gens s'attendaient à ce que de très grands événements se produisent en 2015, or la plupart d'entre eux ne se sont pas réalisés. Mais alors que s'est-il passé ? Selon moi, une crise financière mondiale a commencé au cours de la seconde moitié de 2015, et elle menace de s'accélérer rapidement alors que nous démarrons l'année 2016. Au cours des six derniers mois de l'année qui vient de s'achever, les marchés financiers du monde entier se sont effondrés et des milliers de milliards de dollars de richesse ont tout simplement disparu, et certaines des plus grandes économies au monde ont plongé dans une récession. Ici aux Etats-Unis, 
2015 a été la pire année pour les actions depuis 2008, près de 70 % de tous les investisseurs ont perdu de l'argent l'année dernière, et il est à prévoir que les chiffres définitifs montreront que près de 1000 fonds spéculatifs auront définitivement fermé leurs portes sur les 12 derniers mois.Voilà à quoi ressemblent les premières étapes d'une crise financière, et le pire reste à venir. 

Si nous étions en train de rentrer dans une autre crise comme celle de 2008, nous pourrions nous attendre à voir les obligations à haut rendement s'effondrer. Lorsque les difficultés financières commencent, elles ne touchent habituellement pas au départ les entreprises les plus fortes. Normalement, ce sont celles situées en périphérie qui sont touchées les premières. Et maintenant les obligations d'entreprises a haut rendement et qui sont donc risquées sont en train de perdre de la valeur. 

Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez constater que l'une des obligations à haut rendement que je surveille de très près sous le sigle JNK avait commencé à s'effondrer au milieu de l'année 2008. Cette chute avait commencé à se produire avant le terrible effondrement des marchés à l'automne. Les investisseurs qui avaient anticiper ou vu à l'avance l'effondrement des obligations à haut rendement avaient à l'époque réussi à sauver une énorme quantité d'argent.


Maintenant, pour la première fois depuis la dernière crise financière, nous voyons à nouveau des obligations à haut rendement s'effondrer. En Décembre, cette obligation que je suis de près est passée sous le seuil des 35.00 pour la première fois depuis la crise financière de 2008, et elle se situe un peu en dessous de 34.00. Cette baisse est un signal d'alerte qui nous indique que les marchés pourraient bientôt prendre exactement la même direction... 

En décembre 2015, 
Le fonds américain Third Avenue avait choqué Wall Street quand ils avaient bloqué les rachats de son fonds investi dans la dette américaine à haut rendement (high yield). Le fonds, qui a perdu 26,8% depuis le début de l'année et près de la moitié de sa valeur depuis le pic atteint en 2014, était liquidé le 16 décembre 2015. Son encours avait déjà fondu, passant de 2 milliards de dollars en 2013 à 789 millions aujourd'hui. Les investisseurs qui ne pouvaient pas sortir leur argent ont commencé à paniquer, et d'autres fonds se trouvent actuellement piégés. Si les obligations à haut rendement continuent de s'effondrer, ce sera juste le commencement d'un carnage. 

L'une des principales raisons pour lesquelles les obligations à haut rendement ont lourdement chuté, c'est à cause de l'effondrement du prix du pétrole. Au cours des 18 derniers mois, le prix du pétrole a chuté de 108 dollars US le baril à 37 dollars le baril. 

Un effondrement d'une telle ampleur du cours du pétrole ne s'est vu qu'une seule fois dans l'histoire et ce fut en 2008, juste avant la grande crise financière... 

De nombreuses choses s'effondrent chaque jour tout autour de nous, et pourtant, un bon nombre d'«experts» ne semblent pas voir ce qui se passe actuellement. 

Contrairement à 2008, le prix du pétrole ne devrait pas rebondir de sitôt. Ce qui suit provient de CNN...

Les prix du brut ont chuté de 35% l'année dernière et évoluent autour des 37 dollars le baril. Voilà un niveau jamais vu depuis la dernière crise financière mondiale. 

Cela ne va pas s'améliorer de sitôt. La plupart des experts croient que les prix du pétrole vont rebondir à la fin de l'année 2016, mais ils s'attendent a des difficultés d'abord. 

La Goldman Sachs prévoit que le pétrole sera au niveau des 38 dollars en moyenne au mois de Février, ce qui est un niveau bien plus faible que sur quasiment l'ensemble de l'année 2015.

Pendant ce temps là, les prix des matières premières se sont effondrés. Par exemple, le graphique ci-dessous montre que le prix du cuivre avait commencé à s'effondrer violemment juste avant la grande crise financière de 2008, et c'est exactement la même chose qui se passe une fois de plus sous nos yeux...

Les événements évoluent exactement dans la direction que nous attendions comme lorsqu'elles se passent habituellement lors des premières phases d'une nouvelle crise financière mondiale. 

Et nous avons déjà assisté à un véritable crash des marchés financiers dans la plupart des grandes économies au monde. Par exemple, il suffit de regarder ce qui se passe au Brésil. Les Brésiliens ont la 7ème plus grande économie de la planète, or la Goldman Sachs affirme que le pays a plongé dans une 
"profonde dépression". Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez constater la forte chute qui a eu lieu au mois d'août dernier, et les marchés brésiliens n'ont pas cessé de chuter jusqu'à la fin de l'année 2015...

Nous constatons la même chose lorsque nous observons notre voisin du nord. Le Canada est la 11ème plus grande économie sur l'ensemble de la planète, et j'ai récemment écrit un long article sur les difficultés économiques auxquelles les canadiens sont maintenant confrontées. 2015 a été une très mauvaise année pour les actions canadiennes, et elles n'ont pas cessé de chuter tout au long du mois de Décembre...

Bien sûr, personne ne peut oublier ce qui est arrivé à la Chine. Les Chinois ont la deuxième plus grande économie au monde, et les nouvelles sur leur ralentissement économique fait les gros titres de la presse quasiment tous les jours maintenant. 

L'été dernier, les marchés chinois se sont effondrés d'environ 40 %, tout en réussissant à rebondir légèrement depuis. Mais ils sont encore en baisse d'environ 30 % par rapport leurs sommets...

 

 

Et il y a tellement de choses dont nous pourrions parler. Ce fût le second pire mois de décembre de toute l'histoire des marchés européens, et les actions japonaises sont en baisse d'environ 500 points à l'ouverture alors que je rédige en même temps cet article. 


Commentaire : Et cela ne s'arrange pas. Janvier 2016 est le pire début d'année jamais enregistré sur les marchés. 
 


Ici aux Etats-Unis, le Dow Jones Industrial Average, le Dow Transports, le S&P 500 et l'indice Russell 2000 ont tous connu leurs pires années depuis 2008. 

Comme je le disais l'autre jour, 674 hedge funds ont fermé au cours des neuf premiers mois de 2015, et il est à prévoir que le total final pour l'année 2015 se situera autour de 1000. 

Mais nous n'avons pas entendu grand-chose sur ce carnage financier aux infos. En avez-vous entendu parlé ces derniers temps ? 

Beaucoup de gens avec qui je parle pensent encore que "rien ne se passe", mais oseriez-vous le dire à Warren Buffett ? 


Il a perdu 7,8 milliards de dollars en 2015. 

Comment vous sentiriez-vous si vous aviez perdu 7,8 milliards de dollars en une seule année ? 

La vérité, bien sûr, est que les signes d'un chaos financier sont en train de prendre forme tout autour de nous. 
Les bénéfices des entreprises sont en baisse constante, le ratio d'obligations en difficultés vient d'atteindre son plus haut niveau depuis Septembre 2009, et le taux de défaillance des entreprises a augmenté à son plus haut niveau depuis la dernière récession. 

Si vous dirigez une entreprise, vous avez peut-être remarqué que les gens sont de moins en moins nombreux à venir et il semble pour ceux qui viennent, qu'ils ont moins d'argent à dépenser. L'activité économique est en train de ralentir, et les stocks s'accumulent. En fait, les stocks de marchandises sont maintenant à des niveaux records, que nous n'avons pas vu depuis la dernière récession... 

Entre nous, avez-vous remarqué quelque-chose de particulier ? 

Bon et bien voilà, beaucoup d'événements qui ne se sont pas produits depuis six ou sept ans se reproduisent à nouveau. 

L'histoire semble se répéter et cela m'étonne de constater que les gens ne veulent pas voir que 2015/2016 ressemble étrangement à un remake de 2008/2009. 

Il y a un autre indicateur que je surveille de près à savoir la vitesse de circulation de l'argent. 

Lorsque l'économie est en bonne santé, l'argent a tendance à circuler assez facilement. j'achète quelque chose qui vous appartient, et puis vous achetez quelque chose à quelqu'un d'autre, etc... 

Mais lorsque les conditions économiques commencent à se dégrader, les gens conservent leur argent. Cela signifie que l'argent ne change pas de main aussi rapidement et la vitesse de circulation de l'argent plonge. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, la vitesse de circulation de l'argent a diminué lors de chaque récession depuis 1960... 

Lorsqu'une récession s'achève, la vitesse de circulation de l'argent repart normalement à la hausse. 

Mais une chose étrange est arrivée lorsque la dernière récession a pris fin. La vitesse de circulation de l'argent a d'abord bondi légèrement , mais a ensuite commencé à baisser de façon constante. En fait, elle a continué à décliner depuis la fin de la dernière récession pour se retrouver aujourd'hui à un niveau qui n'a jamais été aussi faible. 

La principale raison de cette baisse de vitesse de circulation de l'argent est liée au déclin continu de la classe moyenne. En 2015, nous avons appris que la classe moyenne américaine constituaient désormais une minorité de la population pour la première fois. 

Pour la première fois en 2015, 
la classe moyenne américaine constituent désormais une minorité de la population américaine alors qu'en 1971, 61 % de tous les Américains étaient considérés comme faisant partie de cette classe moyenne. 

Selon le Pew Research Center(Centre de recherche (think tank) américain qui fournit des statistiques et des informations sociales)
le revenu médian des ménages de la classe moyenne a diminué de 4 % de 2000 à 2014 et ils ont également constaté que la richesse médiane des ménages de la classe moyenne avait chuté de 28 % entre 2001 et 2013

En 1970, 
la classe moyenne ramenait au foyer environ 62 % de l'ensemble des revenus. Aujourd'hui, ce nombre a chuté et atteint dorénavant 43%

Comme la classe moyenne diminue au fur et à mesure du temps qui passe, le nombre d'Américains vivant dans la pauvreté continue de croître. Et ceux qui souffrent le plus sont souvent, ce sont les enfants. Ce sera peut-être difficile pour vous d'y croire, mais 
le nombre d'enfants sans-abri aux Etats-Unis a augmenté de 60 % au cours des six dernières années. 

60 % ! 

Comment peut-on encore oser prétendre que "les choses s'améliorent" ? 

Tous ceux qui affirment cela devraient avoir honte d'eux-mêmes. 

Nous sommes au milieu d'un effondrement économique à long terme qui s'accélère à nouveau. 

Toute personne qui tente de vous faire croire que "les choses s'améliorent" et que l'année 2016 sera meilleure que 2015 est tout simplement malhonnête avec vous. 

Une nouvelle crise financière mondiale a éclaté au cours des six derniers mois de 2015, et cette nouvelle crise financière va s'intensifier au cours des premiers mois de 2016. Les institutions financières vont commencer à tomber comme des dominos, et cela se traduira par une grande crise du crédit dans le monde entier. Les entreprises feront faillite, le chômage va monter en flèche et des millions de gens seront soudainement confrontés à une situation de détresse économique. 

Sans compter que cette nouvelle crise financière sera encore pire que ce que nous avons connu en 2008, et la souffrance qu'elle engendrera dans le monde entier devraient battre tous les records. 

Donc, est-ce que cela veut dire que je suis pessimiste pour cette année ? 

Absolument pas. En fait, ma femme et moi sommes très impatients de vivre cette année 2016. Au milieu de tout ce chaos, il y aura de grandes opportunités pour apporter du bonheur et changer les choses. 

Lorsque la grande secousse va arriver, les gens vont chercher des réponses. Et je pense que ce sera une année où des millions de gens commenceront à comprendre que nos politiciens et médias traditionnels ne leur disent pas la vérité. 

Oui, de grands défis arrivent. Mais maintenant, ce n'est plus le moment de creuser un trou pour s'y cacher. A la place, il est temps pour ceux qui ont anticipé ce qui va arriver d'aider les gens en leur expliquant la réalité des choses. 

Et vous, qu'allez-vous faire ?

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents