Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La "planète rouge" est-elle bleue ?

Publié par wikistrike.com sur 29 Janvier 2016, 11:52am

Catégories : #Astronomie - Espace

Depuis près de 40 ans, une polémique fait rage concernant les véritables couleurs de la planète Mars. Notre voisine est-elle vraiment rouge, comme l'assurent la tradition et la NASA ? Ou son aspect est-il bien plus proche des paysages terriens ainsi que le laissent supposer certaines photos ?

La NASA s’efforce-t-elle de nous cacher que la planète rouge est en réalité aussi bleue que la terre ? Cette nouvelle polémique aux relents complotistes est partie de photos prises par le Rover Mars Spirit où l’on découvre un ciel d’azur et un sol rocailleux à la teinte bleu pâle.

© NASA/JPL-Caltech/MSSS La planète rouge est-elle bleue ?

Le site Ufosighting Daily, qui a recensé d’innombrables « anomalies » martiennes, souvent délirantes mais quelquefois troublantes, a ouvert les hostilités :

 « 99 fois sur cent, la NASA publie des photos avec des fausses couleurs ou en noir et blanc. Mais, cette fois, voici une vue non modifiée du paysage martien. La couleur des rochers varie du blanc au bleu et le ciel sans nuage ressemble au ciel terrien. Je voulais juste vous révéler ce petit secret que la NASA ne veut pas que vous connaissiez. »

Comme d’habitude, Ufosighting Daily n’y va pas avec le dos de la petite cuillère quand il s’agit d’accuser la NASA de cachotteries. Il n’en soulève pas moins un véritable problème : quelles sont les vraies couleurs de la planète Mars, sachant que les photos diffusées par l’agence spatiale américaine sont effectivement retouchées.

La controverse ne date pas d’hier. Sur Futura Sciences, Olivier de Goursac, responsable de Mars Society France, rappelle qu’une image prise par la sonde Viking en 1976 avait suscité bien des commentaires : les scientifiques ont fourni à la presse une photo retouchée pour compenser les défauts des capteurs de la sonde. Beaucoup trop retouchée : sur le clichés parus dans les journaux et magazines, le ciel apparaît pratiquement bleu… La NASA a voulu rectifier le tir en publiant un second tirage censé présenter les véritables couleurs martiennes, plus conformes à la tradition. Mais le mal était fait : beaucoup de personnes restent convaincues que c’est la première photo qui est authentique.

"Pourquoi le ciel de Mars serait-il rouge alors que l’atmosphère est beaucoup moins dense ?"

 

Pour clore le débat, Olivier de Goursac présente « la preuve des vraies couleurs de Mars ! »sous la forme d’un comparatif entre la mire de couleurs avant l’embarquement sur Mars et la même mire visible sur la planète rouge au début de la mission : « le carré bleu vire au violet sur Mars car la caméra n'a pas de réponse spectrale régulière et laisse passer du rouge et de l'infrarouge: bleu + rouge = violet Il faut donc que le carré bleu tire vers le violet pour que les couleurs de Mars soient bonnes ! »

Ce à quoi le conspirationniste aguerri aura beau jeu de rétorquer : « Qu’est-ce qui empêcherait la NASA de truquer après coup les couleurs de la mire ? » 

Car la question fondamentale demeure : pourquoi le ciel de Mars serait-il rouge alors que l’atmosphère est beaucoup moins dense ?

Pour le spécialiste de l’optique et astronome amateur, Serge Bertorello, « le ciel devrait apparaître sur Mars avec des teintes appartenant à une palette de bleus plus ou moins pâles et peut-être avec une teinte rose aux moments du lever et du coucher du Soleil » explique-t-il dans un article très détaillé publié sur son site.

La raison généralement avancée pour expliquer sur la teinte ocre du ciel martien est la présence d'une grande quantité de poussière rouge en suspension dans l’atmosphère. Mais, poursuit Serge Bertorello, « pour que des poussières colorent sensiblement le ciel, il faudrait qu'elles soient constituées avec des grains de grosse taille (au moins une centaine de micromètres). Or l'atmosphère de Mars est si peu dense qu'il est invraisemblable qu'elle transporte des poussières aussi grosses en grande quantité. »

A l’origine, les photos de Mars présentant un ciel bleu étaient accompagnées de la mention « false colors » (fausses couleurs) signifiant que les images n’avaient pas été rectifiées pour mieux correspondre à la réalité martienne. Un peu comme si un magazine prévenait ses lecteurs de ne pas faire confiance à la photo d’une star trop belle pour être honnête et que les seuls clichés dignes de foi sont ceux où des rides et un peu d’embonpoint ont été rajoutés sur Photoshop…

Pourtant, comme le souligne  Serge Bertorello, de nombreuses images envoyées par le prolifique Rover Curiosity depuis 2012, montrent des paysages à l’apparence très terrestre sous un ciel bleu pâle… Sans la mention « false colors ». Alors ? Mars est-elle « bleue comme une orange ? » 

Commenter cet article

Archives

Articles récents