Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le ministre de la Justice allemand dénonce la planification des viols par des immigrés

Publié par wikistrike.com sur 12 Janvier 2016, 06:30am

Catégories : #Politique internationale, #Social - Société

Le ministre de la Justice allemand dénonce la planification des viols par des immigrés

Commentant les violences du Nouvel an, le ministre fédéral allemand de la Justice et de la Protection du consommateur, Heiko Maas, a déclaré : « Quand une telle horde se rassemble pour enfreindre la loi, cela paraît sous une forme ou une autre planifié. Personne ne peut m’expliquer que cela n’a pas été coordonné ou préparé ».

Durant la nuit de la saint Sylvestre, des groupes d’hommes étrangers ont attaqué et violé des femmes à Cologne, Bielefeld, Stuttgart et Hambourg. Les faits les plus importants ont été enregistrés à Cologne, mettant en cause 1 000 à 2 000 agresseurs, plus de 500 plaintes y ont été déposées dont près de la moitié pour agression sexuelle.

Heiko Maas est une personnalité très à gauche. Membre du SPD, il débuta en politique sous le mentorat d’Oskar Lafontaine. Il est le premier à évoquer une organisation derrière ces crimes, alors que la presse accuse des immigrés illégaux et des demandeurs d’asile d’avoir perpétré ces violences.

De son côté, le ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, a ajouté à la confusion en déclarant : « Seulement 10 % des réfugiés en provenance de Syrie et de l’Irak ont atteint l’Europe jusqu’à présent, et 8 à 10 millions d’entre eux sont encore sur le chemin », des chiffres qui supposent que tous les réfugiés de Syrie et d’Irak souhaiteraient venir en Europe.

Gerd Müller est une personnalité de la CSU chargée au sein du gouvernement de coalition de la gestion de la crise migratoire. Il a co-présidé les réunions internationales sur les réfugiés de Syrie et d’Irak. Il avait alors mis en cause la responsabilité du Qatar dans le soutien aux organisations terroristes.

Enfin, lors d’une conférence de presse à Bratislava, le 7 janvier 2016, le Premier ministre slovaque, Robert Fico, s’est à nouveau opposé à la politique des quotas de l’Union européenne contre laquelle il a saisi la Cour de justice de l’UE. Établissant un lien entre « l’arrivée massive de migrants, les attentats de Paris et les événements récents en Allemagne », il a déclaré : « Les quotas temporaires ne prévoient que 2 000 réfugiés [en Slovaquie], mais selon le système de quota permanent, on pourrait parler de 50 000 réfugiés. Cela créerait automatiquement une communauté dense, avec tous les risques que nous avons vu dans différents pays ».

Robert Fico est une personnalité de gauche qui a fait alliance avec des nationalistes anti-magyars, ce qui lui a valu d’être suspendu du Parti socialiste européen.

Depuis plusieurs semaines, les Européens réalisent que, parmi les Syriens et les Irakiens qui affluent sur leur sol, se sont infiltrés des mercenaires qui fuient les bombardements de l’armée russe.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents