Traduit par Business Bourse 


Aussi mauvaise que fût l'économie mondiale au mois de Janvier 2016, la vérité est que le reste de l'année promet d'être bien pire. Les licenciements se multiplient à un rythme que nous n'avons plus vu depuis la dernière récession, les grands détaillants ferment des centaines de sites, les marges bénéficiaires des entreprises plongent, le commerce mondial ralentit considérablement, et plusieurs grandes banques européennes sont en train d'imploser complètement. Je suis sur le point de partager quelques chiffres avec vous qui sont vraiment saisissants. 

Chacun d'entre-eux serait normalement un motif de préoccupation, mais quand vous les regroupez, cela rend une image d'une situation qu'il est difficile de nier. L'économie mondiale est en crise, et cela va avoir des conséquences très graves pour les marchés financiers. Les actions américaines ont juste vécu leur pire mois de Janvier en sept ans, et si je ne me trompe pas, bien pire reste à venir cette année. Voici 22 signes montrant que la crise économique mondiale que nous avons vu jusqu'ici en 2016 n'en est qu'à ses débuts... 

# 1 - 
Le nombre de suppressions d'emplois aux États-Unis a grimpé en flèche de 218 % au cours du mois de Janvier selon Challenger, Gray & Christmas. 

# 2 - 
L'indice Baltic Dry vient vient d'atteinre un nouveau plus bas historique. Alors que je rédige cet article, l'indice se situe à 297 points. 

# 3 - Les commandes à l'industrie américaine sont en forte chute depuis 14 mois d'affilée. 

# 4 - Aux États-Unis, 
l'indice de performance de la restauration vient de tomber à son plus bas niveau depuis 2008. 

# 5 - En Janvier, les commandes de camions de classe 8 (les gros camions que vous voyez expédier des marchandises sur nos routes à travers le pays ) 
a chuté de 48 % par rapport à l'année précédente. 

# 6 - Le trafic ferroviaire a également ralentit sensiblement. 
Dans le Colorado, il y a des centaines de locomotives qui restent immobilisées sur les pistes à ne rien faire. 

# 7 - Les marges bénéficiaires des entreprises avaient atteint un sommet au cours du troisième trimestre de l'année 2014 
et sont en baisse constante depuis. Cela se produit généralement lorsque nous nous dirigeons vers une récession. 

# 8 - Une série de rapports trimestriels extrêmement décevants ont fait chuter les actions sur les marchés. Voici, ci-dessous une synthèse publiée par 
le site zerohedge qui donne quelques exemples de ce que nous venons d'assister...
  • Les actions de Lions Gate Entertainment ont baissé de 5 % après les résultats trimestriels.
  • Les actions de Tableau Software ont plongé de 40 % après quelques heures de cotation.
  • les actions de l'entreprise YRC Worldwide ont chuté de 16,4 % après l'annonce des résultats.
  • les actions de Splunk INC ont baissée de 7,6 % après quelques heures de cotation.
  • Les actions de LinkedIn ont chuté de 24 % après l'annonce des résultats.
  • Les actions de Hanesbrands ont creusé leurs pertes lors des échanges pour finir avec une baisse de 14,9 % à la clôture.
  • Les actions de Outerwall ont baissé de 11 % après l'annonce des résultats trimestriels.
  • Les actions de Genworth ont baissé de 16,5 % à la suite de la publication des résultats et de l'annonce du plan de restructuration.
# 9 - Les obligations à haut rendement continuent de s'effondrer à Wall Street. Le lundi 1er Février, L'obligation connue sous le sigle JNK était en baisse à 32,60 et l'autre sous le sigle HYG avait baissé à 77,99. 

# 10 - Le jeudi 04 Février 2016, 
une importante source d'information Britannique a désigné publiquement cinq grandes banques européennes comme étant considérées en danger très sérieux ...
Selon Raoul Pal, l'ancien gestionnaire de fonds et ancien employé de la Goldman Sachs, Deutsche Bank, Credit Suisse, Santander, Barclays et RBS sont parmi les actions dont les fortes baisses transmettent des ondes de choc à travers tout le système financier.
# 11 - La Deutsche Bank est la plus grande banque en Allemagne et c'est la banque au monde qui a la plus forte exposition sur les produits dérivés. Malheureusement, les CDS (credit default swaps) de la Deutsche nous montrent maintenant que la banque est dans une crise profonde et qu'une implosion totale peut être imminente . 

# 12 - 
La semaine dernière, nous avons appris que la Deutsche Bank avait perdu 6,8 milliards d'euros en 2015. Si vous vous souvenez, en septembre, j'avais mis en garde contre d'énormes problèmes à la Deutsche Bank. La banque la plus importante en Allemagne est en difficulté extrême, et elle pourrait finir par devenir pour l'Union Eeuropéenne ce qu'avait été la Lehman Brothers pour les Etats-Unis. 

# 13 - 
Credit Suisse vient d'annoncer la suppression de 4000 emplois. 

# 14 - 
Le géant pétrolier Royal Dutch Shell vient d'annoncer qu'elle va supprimer 10.000 emplois. 

# 15 - 
Caterpillar a annoncé qu'il va fermer 5 usines et de se débarrasser de 670 salariés. 

# 16 - 
Yahoo a annoncé mardi 02 Février 2016 son intention de supprimer environ 1700 emplois dans le cadre d'une réorganisation soit environ 15 % de son effectif total. 

# 17 - 
Johnson & Johnson a annoncé qu'il supprimerait 3.000 emplois dans la division matériel médical. 

# 18 - La société 
Sprint vient de licencier 8 % de ses effectifs et quand à la société GoPro, elle vient de licencier 7% de ses salariés. 

# 19 - Partout aux Etats-Unis, les magasins de détail ferment à un rythme effrayant. La liste qui suit provient de 
l'un de mes articles précédents...

# 20 - Selon le New York Times, l'économie chinoise fait face à une montagne de créances douteuses qui "pourrait dépasser les 5000 milliards de dollars". 

# 21 - Dans une tentative désespérée, 
le Japon a mis en place les taux d'intérêt négatif pour permettre aux banques d'octroyer plus de prêts. 

# 22 - L'économie mondiale a désespérément besoin de voir le cours du pétrole remonter, mais Morgan Stanley averti que 
nous ne reverrons pas le cours du baril à 80 dollars avant 2018. 

Il est donc facile de voir vers où les chiffres s'orientent. 

La semaine dernière, j'ai dit à ma femme que je pensais que Marco Rubio allait faire mieux que prévu dans l'Iowa. 

Comment suis-je arrivé à cette conclusion ? 

Elle reposait tout simplement sur la manière dont évoluait les sondages. 

Et quand on regarde là où les chiffres de l'économie mondiale s'orientent, ils nous expliquent que 2016 sera une année qui va s'aggraver progressivement au fur et à mesure du temps. 

Donc, beaucoup de choses et d'événements que nous avons déjà vu se produire en 2008, se passe à nouveau en ce moment, et il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. 

Espérons que je me trompe sur ce qui se profile dans un avenir immédiat, parce que des millions et des millions d'Américains ne sont absolument pas préparés pour ce qui arrive, et la plupart d'entre eux seront cueillis à froid et très désagréablement surpris par la crise à venir.


Source