Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des chercheurs ont découvert le secret des portraits funéraires de l'Egypte ancienne

Publié par wikistrike.com sur 15 Février 2016, 11:35am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Des chercheurs ont découvert le secret des portraits funéraires de l'Egypte ancienne

Marc Walton, chercheur à l'université Northwestern, et ses collègues ont découvert le secret des portraits funéraires du Fayoum, mettant ainsi en lumière des mutations artistiques survenues dans la période se situant entre le Ier et le IIIe siècle de l'empire roman.

Les chercheurs ont dévoilé les résultats de leurs travaux lors d'une conférence annuelle tenue par l'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS).

En employant les outils scientifiques les plus modernes, les chercheurs ont élevé l'étude des peintures anciennes à un niveau supérieur. Les techniques non-destructive et non-invasive leur ont permis de découvrir les matériaux et les méthodes qu'utilisaient les artistes égyptiens il y a 2000 ans.

A l'aide des données obtenues, les chercheurs ont pu identifier le type de pigments utilisés par les peintres, l'ordre dans lequel la peinture était appliquée ainsi que le type de coups de pinceaux. Ils ont même découvert des empreintes digitales des artistes.

L'étude des pigments et du style a révélé que trois des 15 peintures découvertes provenaient du même atelier et pourraient avoir été peintes par le même artiste.

"Notre analyse des matériaux nous fournit un nouveau et riche contexte archéologique concernant les portraits de Tebtynis, qui témoignent de la perspective internationale de ces anciens égyptiens", affirme M.Walton.

"Par exemple, l'ocre a très probablement été rapporté de l'île grecque de Kéa, les pigments rouges d'Espagne et les substrats de bois sur lesquels les portraits ont été peints ont été transférées à partir de l'Europe Centrale.

Nous avons également découvert que les anciens égyptiens utilisaient "le bleu égyptien" d'une manière inhabituelle afin d'élargir leur spectre de teintes".

Au cours de l'étude, les chercheurs ont examiné 15 portraits funéraires, qui, d'après la tradition, étaient insérés dans les bandelettes à la hauteur du visage des momies.

Les données ainsi obtenues aideront chercheurs, restaurateurs et historiens à mieux comprendre les techniques de peinture utilisées dans l'empire byzantin et dans les époques historique subséquentes, car les portraits du Fayoum sont considérés comme les ancêtres des portraits occidentaux tels que nous les connaissons aujourd'hui.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents