Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des photographies révèlent les conséquences dévastatrices du ‘progrès’ sur la santé des Aborigènes

Publié par wikistrike.com sur 12 Février 2016, 23:30pm

Catégories : #peuples du monde, #Santé - psychologie, #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Warwick Thornton a photographié des membres de sa communauté afin d’attirer l’attention sur les graves problèmes de santé qui affectent les Aborigènes. © Warwick Thornton/ Anna Schwartz Gallery (Shanika, 2015 Pigment print on cotton rag art paper 153 × 152cm)

Warwick Thornton a photographié des membres de sa communauté afin d’attirer l’attention sur les graves problèmes de santé qui affectent les Aborigènes. © Warwick Thornton/ Anna Schwartz Gallery (Shanika, 2015 Pigment print on cotton rag art paper 153 × 152cm)

Des photographies saisissantes du cinéaste aborigène australien Warwick Thornton montrent les conséquences dévastatrices du ‘progrès’ et du ‘développement’ sur la santé des peuples indigènes. Elles illustrent les conclusions du récent rapport de Survival ‘Le progrès peut tuer’, qui a dévoilé des statistiques effrayantes concernant la santé de ces peuples.

Les photographies du cinéaste montrent des membres de sa famille ceinturés de canettes de soda, de bière et d’emballages de fast food comme s’il s’agissait d’explosifs afin de dénoncer la terrible alimentation imposée aux peuples indigènes en Australie et dans d’autres pays. La pauvreté et la marginalisation sociale ont mené nombre d’entre eux à dépendre de la malbouffe ou à se tourner vers l’alcool et les drogues pour oublier leurs problèmes.

Warwick Thornton a déclaré : ‘Nous sommes tous en train de crever de la malbouffe. Ces cochonneries sont en train de nous tuer. La mauvaise alimentation est une véritable bombe à retardement. La manière la plus saine dont on peut vivre c’est sur nos terres, avec nos communautés, dans le bush, en consommant la nourriture traditionnelle et non la nourriture industrielle des villes’.

Les Aborigènes ont sept fois plus de risques de mourir de diabète que les autres Australiens et leur taux de mortalité infantile est deux fois plus élevé. La situation est similaire au Canada et dans certaines régions des Etats-Unis.

Dans certaines régions rurales en Australie, le prix élevé des fruits et des légumes est rédhibitoire. Seuls les aliments industriels sont abordables.
Dans certaines régions rurales en Australie, le prix élevé des fruits et des légumes est rédhibitoire. Seuls les aliments industriels sont abordables.

© Warwick Thornton/ Anna Schwartz Gallery (Sterling, 2015 Pigment print on cotton rag art paper 153 × 152cm)

 

Selon la Fédération Internationale du Diabète, il existe ‘un véritable risque d’extinction des communautés indigènes’ si aucune mesure n’est prise rapidement.

Pourtant, les conditions de vie déplorables dans lesquelles vivent les peuples indigènes ne relèvent pas de la fatalité. Elles sont la conséquence d’une politique délibérée – l’imposition de différentes manières de vivre ou le vol de territoires au nom d’un soit-disant ‘progrès’. Lorsque les terres des peuples indigènes sont reconnues et protégées, ils peuvent non seulement survivre mais aussi prospérer.

Les peuples indigènes ont développé des modes de vie largement autosuffisants et incroyablement diverses. Ils sont néanmoins représentés comme étant ‘arriérés’ ou ‘primitifs’ simplement parce que la façon dont ils vivent en communauté est distincte.

Survival International, le mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, exhorte les Nations unies à reconnaître les conséquences désastreuses que les projets de développement peuvent avoir sur les communautés indigènes et à s’y opposer. La reconnaissance de leurs droits territoriaux et de leur droit à déterminer leur propre avenir constituent le véritable progrès.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré : ‘Ces photos attirent véritablement l’attention sur les conditions de vie effroyables imposées aux peuples indigènes du monde entier. Des politiques supposées leur apporter le ‘progrès’ les privent finalement de toute possibilité d’être en bonne santé et épanouis. Les peuples qui ont la possibilité de faire leurs propres choix et dont les territoires sont respectés s’en sortent généralement mieux que ceux qui subissent l’intervention forcée de personnes extérieures à leurs communautés’.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents