Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’Alaska et Hawaï demandent à l’ONU de reconnaître leur occupation par les États-Unis

Publié par wikistrike.com sur 9 Février 2016, 08:06am

L’Alaska et Hawaï demandent à l’ONU de reconnaître leur occupation par les États-Unis

Les peuples autochtones de l’Alaska et de Hawaï ont fait appel à la communauté internationale en demandant aux Nations Unies que soit garanti leur droit à l’autodétermination. Leur lettre a été distribuée à Genève.

Dans leur discours, les représentants des peuples de l’Alaska et de Hawaï ont pressé les membres de l’ONU de soulever cette question le 11 mai prochain, dans le cadre de l’examen périodique des droits et des libertés aux États-Unis par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, rapporte l’agence TASS.

L’appel souligne que la vente de l’Alaska russe aux États-Unis en 1867 «ne signifiait pas le transfert aux États-Unis de la souveraineté sur l’Alaska» et que «l’invasion de Hawaï par les États-Unis en 1893 s’est faite en violation des traités bilatéraux et du droit international».

«Le territoire de l’Alaska et Hawaï ont été absorbés en 1959 par les États-Unis par le mensonge et les violations délibérées du mandat et des principes de l’ONU, ainsi que du processus d’autodétermination», déclare le document.

Des résidents des deux États nord-américains ont exhorté l’ONU à «corriger cette erreur»et à recourir à des moyens pacifiques pour instaurer un référendum sur l’autodétermination de l’Alaska et de Hawaï. Pour une action plus efficace en ce sens, ils ont même fondé un groupe de travail conjoint, l’Alliance Alaska–Hawaï pour l’autodétermination.

«Ils prennent nos terres et exploitent les ressources minières en quantités immenses, causant des dommages à l’environnement. Nous croyons que les Russes peuvent nous aider. L’année 2017 marquera les 150 ans de la vente de l’Alaska par la Russie aux États-Unis. Si nous pouvions, en travaillant avec les Russes, restituer la vérité sur ce qu’il s’est vraiment passé dans l’Histoire et réfuter les conceptions déviées sur l’Alaska et nos peuples, je pense que ce serait une bonne manière de remédier à la situation», a déclaré Ronald Barnes, le représentant de l’Alaska dans le groupe de travail Alliance Alaska-Hawaï pour l’autodétermination, à la réunion du Club de la presse suisse à Genève.

«Notre culture a été supprimée. Cependant, les actions des États-Unis ne sont pas seulement dirigées contre notre culture, mais aussi contre la paix mondiale, parce que Hawaï accueille la base militaire de Pearl Harbor. Pendant les exercices militaires, ils polluent notre terre et l’eau. Cela rend les gens malades. C’est un abus de notre terre et des gens. Nous ne voulons pas être une partie de la machine de guerre», a expliqué le représentant de Hawaï Leon Siu.

Dans un entretien avec TASS, Barnes a souligné que l’Alaska et la Russie avaient beaucoup en commun, en termes d’Histoire, de culture et de religion. «Je suis orthodoxe»,a-t-il dit en russe. Poursuivant en anglais, il a ajouté que beaucoup de membres de sa famille portent des noms russes et que de nombreux mots russes sont utilisés en Alaska, par exemple mouchoir et pétrole. [Répétant que les Russes pourraient aider l’Alaska à faire émerger la vérité sur ce qu’il s’est vraiment passé il y a 150 ans, ce qui serait une bonne manière de corriger cette situation], Barnes a ajouté que l’Alaska pourrait devenir«un pays neutre situé entre la Russie et l’Occident».

Il faut se rappeler que l’Alaska est devenu un territoire des États-Unis en 1867. Avant cela, il était sous le contrôle de la Compagnie russo-américaine, mais il a été vendu par le gouvernement tsariste. Cet État compte 88 000 membres des peuples autochtones, y compris des Eskimos, des Aléoutes et des Indiens.

Les Îles hawaïennes ont été annexées par les États-Unis en 1900. Elles ont reçu le statut d’État en 1959, auparavant elles fonctionnaient comme un territoire autonome. La part restante de la population autochtone à Hawaï ne dépasse pas 10% sur les 1 360 000 habitants que compte l’archipel.

Traduit du russe par Ollie Richardson

Traduit par Diane, vérifié et relu par Ludovic pour le Saker francophone

Commenter cet article

Archives

Articles récents