Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Atteint de Patkinson, Laurent Fabius est nommé président du Conseil Constitutionnel

Publié par wikistrike.com sur 10 Février 2016, 11:42am

Catégories : #Politique intérieure

Atteint de Patkinson, Laurent Fabius est nommé président du Conseil Constitutionnel

Il devait partir pour Noël, il sera resté un mois et demi de plus au gouvrnement.  WikiStrike vous le révélait en effet dès le mois d'août, L.Fabius est atteint de la maladie de Parkinson, aujourd'hui sa maladie l'oblige donc à quitter le Ministère des affaires étrangères.

 

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a annoncé à la presse, à sa sortie de l'Elysée, qu'il avait participé mercredi à son dernier conseil des ministres. Dans la foulée, le président l'a nommé président du Conseil Constitutionnel.

 

Comme on lui demandait s'il s'agissait de son dernier Conseil des ministres, le ministre a répondu oui, avant de s'engouffrer dans sa voiture et de quitter l'Elysée.

Son départ était attendu. Le président vient par ailleurs d'annoncer ce mercredi sa désignation au poste de président du Conseil constitutionnel.

Ancien Premier ministre (1984-1986), patron de la diplomatie française depuis mai 2012, Laurent Fabius, en quittant le Quai d'Orsay, ouvre indirectement la voie à un remaniement ministériel qui, toujours selon RTL, serait imminent.

Son remplacement au Quai d'Orsay sera un des points majeurs du remaniement qui devrait intervenir d'ici la fin de la semaine. Les noms de Ségolène Royal, Elisabeth Guigou, Jean-Marc Ayrault ou de Matthias Fekl circulent déjà pour le remplacer.

Deux autres membres du Conseil constitutionnel doivent par ailleurs être nommés, sous réserve de validation par les commissions parlementaires compétentes. Le président (PS) de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a choisi Corinne Luquiens, secrétaire générale de l'Assemblée, pour remplacer Guy Canivet. Le choix du président du Sénat pour remplacer Renaud Denoix de Saint-Marc devrait être connu mercredi en fin d'après-midi.

Son départ coïncide en effet avec la fin du mandat de Jean-Louis Debré, qui occupe depuis 2007 le poste de président du Conseil constitutionnel, qui arrivait à échéance le 4 mars prochain. Il revenait donc au président de la République et à ses homologues du Sénat et de l'Assemblée nationale de désigner leurs successeurs. 

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents