Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le Président Kennedy et son frère Robert Kennedy ont été assassinés par le complexe Militaro-Sécurité

Publié par wikistrike.com sur 17 Février 2016, 19:54pm

Catégories : #Politique internationale

Le Président Kennedy et son frère Robert Kennedy ont été assassinés par le complexe Militaro-Sécurité

Traduit par L'amirauté 


Les Médias Presstitués, tel que le UK Telegraph, dépensent beaucoup d'énergies pour détruire les analyses sur les complots du gouvernement. Par exemple, les milliers d'architectes de hauts niveaux, les ingénieurs de structure, des physiciens, des nano-chimistes, experts en démolition, premiers secouristes, pilotes - civils et militaires, ainsi que d'anciens responsables du gouvernement qui ont fournis d'énormes preuves que l'histoire officielle du 11 septembre 2001 est une histoire de conte de fée inventée qui est en contradiction avec toutes les preuves établies et les lois de la physique. Ils[les analystes] sont tous rejetées par la presstitué et vus comme «des théoriciens du complot». 

De même, sont rejetés et vus comme des théoriciens du complot, ceux qui, commeJames W. Douglass, qui a prouvé, au delà de tout soupçons, que le président John F. Kennedy n'a pas été assassiné par Oswald mais par son propre complexe[staff] de parano militaro-sécurité anti-communiste. 

Le Rapport de la Commission du 11 Septembre 2001 et le Rapport de la Commission Warren étaient pipés. Le vice président Dick Cheney et les néo-conservateurs qu'il avait parrainés avaient besoin d'un «nouveau Pearl Harbor» afin de commencer leurs attaques militaires sur les pays du Moyen-Orient qui ont des politiques étrangères indépendantes au lieu d'être des vassaux des États-Unis et d'Israël. Le 11 Septembre était leur «nouveau Pearl Harbor» qu'ils avaient planifiés, et ce fait a dû être camouflé lorsque des familles des victimes des attentats du 11 septembre ont persisté dans leurs demandes pour une enquête et ne pouvaient être achetés par de grosses sommes d'argent. 

De même, la Commission Warren n'avait pas d'autre choix que de camoufler qu'un président américain et populaire, John F. Kennedy, avait été assassiné par les Chefs d'Etat-Major, la CIA et les Services Secrets, parce qu'il a été considéré être un « pro-communiste » par les anti-communistes paranoïaques et de ce fait était une menace pour la sécurité des États-Unis. La guerre froide avait débuté, et la Commission Warren ne pouvait pas demander des comptes aux responsables sans détruire la confiance du public dans l'armée et les services de sécurités américains. 

Néanmoins, tout le monde qui est au courant de l'affaire fabriquée contre Oswald, savait ce qui était arrivé. Une de ces personnes était le Procureur Général Robert Kennedy [aussi appelé Bobby], le frère de JFK. 

Bobby Kennedy comprit la situation. Il sût qu'en tant que membre d'une administration camouflée, il ne pouvait rien y faire. Par contre, il savait que s'il gagnait la présidence, il pourrait demander des comptes aux éléments de sécurité et les rendre responsable. Son frère lui avait dit que, après sa réélection, il allait « briser la CIA en mille morceaux ». Lorsque la guerre du Vietnam a détruit le Président Lyndon Johnson, Bobby Kennedy est apparu comme le prochain président des États-Unis. 

Bobby Kennedy a été assassiné le soir même de sa victoire lors des primaires (California Democratic). Sirhan Sirhan a été accusé. Il se tenait en face à Kennedy. Il avait un pistolet de petit calibre(8 balles), avec lequel il a tiré. Il atteignit Paul Shrade, qui se tenait à côté de Kennedy. Mais il n'a pas atteint Kennedy. Kennedy, selon les preuves médicales et les témoins oculaires, a été tué de coups de feux tirés au dos et à l'arrière de sa tête. 

Cela m'a été confirmé il y a quelques années par un journaliste et réalisateur de documentaires distingué qui se tenait juste derrière Robert Kennedy lorsqu'il a été abattu. Il m'a dit qu'il sentit la balle qui a frappé Kennedy passer par son oreille et a vu son impact. Il a écrit un rapport complet pour le FBI et malgré ses références n'a jamais été contacté par l'enquête. 

Aujourd'hui, c-à-d mercredi dernier, 48 ans plus tard, Paul Shrade a présenté des évidences à toute épreuve lors de l'audience de libération conditionnelle de Sirhan Sirhan (âgé maintenant de 71 ans) [en affirmant] que Robert Kennedy a été abattu par quelqu'un d'autre à l'arrière, pas de l'avant où Sirhan Sirhan se tenait. 

Vous pouvez lire la déclaration de Paul Shrade ici:
http://www.informationclearinghouse.info/article44184.htm [ici en français ] 

Bien sûr, les médias presstitués diront que Paul Shrade, qui avait été blessé aussi lorsque Kennedy a été assassiné, est un « théoricien du complot ». Rappel : Un théoricien du complot est une personne qui, sur base de preuves tangibles, conteste un gouvernement de son crime [et]qui blâme une tierce personne innocente. 

Au moment de l'assassinat de Robert Kennedy, la CIA a conduit des expériences de contrôle mental. Les experts pensent que Sirhan Sirhan était un de ceux qui étaient sous le contrôle de la CIA. Cela expliquerait pourquoi Sirhan Sirhan n'a aucun souvenir de l'événement. 

Le président John F. Kennedy avait connu un niveau élevé d'insubordination des chefs d'état-major sous la présidence de 
Lyman Lemnitzer . Lemnitzer montrait du mépris à l'égard du Président lors des réunions à la Maison Blanche. Lorsque Lemnitzer apporta à Kennedy le projet Northwoods qui expliquait comment abattre des citoyens américains dans les rues de l'Amérique et de faire sauter des avions de ligne américains dans le ciel afin d'accuser Castro, de sorte que les Etats-Unis pourraient envahir Cuba et finaliser le «changement de régime», un terme populaire au régime de George W. Bush, le Président Kennedy destitua Lemnitzer en tant que président et l'envoya en l'Europe en tant que chef de l'OTAN. 

Kennedy ne savait rien sur l'Opération Gladio, un programme d'assassinat en Europe dirigée par l'OTAN et la CIA. Les Communistes ont été accusés pour les attentas à la bombe de l'Opération Gladio sur des civils dans les gares afin de saper l'influence politique communiste, particulièrement en Italie. Ainsi, la manière dont Kennedy se débarrassa de Lemnitzer mit Lemnitzer en charge de ce programme et a donné à Lemnitzer un moyen de se débarrasser de John Kennedy. 

Quiconque pense que les gouvernements démocratiques ne tueraient pas leurs propres citoyens est désinformé au-delà de la croyance. Si, cher lecteur, vous êtes une de ces personnes crédules, de grâce, allez sur Internet et familiarisez-vous, par exemple, avec
l'Opération Northwoods et les Opérations Gladio .

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents