Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

"Ognon, paraitre, cout, Nénufar": Réponse aux polémiques

Publié par wikistrike.com sur 4 Février 2016, 13:06pm

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

"Ognon, paraitre, cout, Nénufar": Réponse aux polémiques

La langue française est belle parce qu'elle a non seulement un immense vocabulaire mais aussi parce qu'elle possède des règles complexes à respecter. 

Parmi les 2 400 mots, qui voient leur othographe changée,  4% du vocabulaire courant, certains font polémique, justement ou non. Faisons le point.

 

Paraître devient paraitre; une erreur

 

L'accent circonflexe remplace un S disparu, ainsi le mot fête qui s'écrivait feste d'où le mot festoyer, ou encore tête qui vient du latin testa. 

L'accent sur le verbe "paraître" suit cette règle, en vieux français, il s'écrivait parestre. ex: "Les Anglois, qui, pour parestre gentils-hommes, sont toujours bottez et esperonnez dans les navires"
En occurrence, ou tu appliques la règle à l'ensemble des mots 'fete, tete..., ou tu ne touches à rien. (ou tu remets un S.)

Eexemple suivant avec le mot quête qui s'écrivait queste. Le mot question vient de queste. Par contre, sur le mot quéquette, il n'y a pas de chapeau.

Le mot bête donne pour adjectif bestial. On sait donc que le mot s'écrivait beste à l'origine. Par contre le mot bébête prend un bonnet d'âne^, âne, qui porte un chapeau puisque du latin asinus.

Dernier exemple, hôpital qui vient de hospital et hospitalité.

 

Coùt  peut-il ôter son chapeau  ? Logiquement non, puisqu'il vient du latin constare. Ôter non plus puisqu'il vient du latin Obstare.

 

Même s'il existe des cas où l'accent circonflexes peut déguerpir, dans ceux du verbe paraître ou encore dans le nom coût , ce n'est guère possible que si l'on change la règle pour l'ensemble des mots ayant un S dans le vieux français ou ayant une racine latine avec un S. 

Attention, certains accents circonflexes demeurent indispensables:

-Je vais me faire un petit jeune / Je vais me faire un petit jeûne

-Je suis sur Germaine / Je suis sûr, Germaine.-

 

oignon peut très bien devenir ognon

 

Pour le mot "Oignon", on peut effectivement supprimer le i car en ancien français, le graphème -ign- notait le n palatal, ex avec besoigne qui est devenu besogne. C'est le cas aussi pour Montaigne qui devint Montagne.

 

week-end devient weekend, une débilité bien française

 

En anglais week-end peut déjà s'écrire weekend. Il aura donc fallu 16 ans pour que le mot fasse son entrée dans les livres scolaires de nos piou-pious (ou pioupiou) tandis qu'il existe depuis toujours dans ceux de nos voisins grands-bretons. De plus, il est incompréhensivle de transformer un mot d'une autre langue, dans ce cas, WikiStrike propose Findesemaine (tout accorché)

 

Nénuphar ou nénufar ? 

 

Nénuphar n'est pas le mot originel. Le PH est apparu qu'en 1935. Le Dictionnaire de l’Académie française avait nénufar pour adopter nénuphar dans son édition de 1935, et est revenu à la graphie initiale. Le Rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques préconise cette orthographe du fait de l’origine arabo-persane du mot, laissant au graphème ph la fonction de transcrire la lettre φphi du grec ancien.

Nenufar est donc la véritable orthographe.

Son latin: Nelumbo Nucifera.

F ou PH, il n'y a en fait aucune différence, depuis 2000 ans, on peut écrure les deux, ainsi, Phantôme ou fantôme...

 

Dix mots très usités qui vont changer:

 

Oignon : ognon

Nénuphar : nénufar

S'entraîner : s'entraine

Maîtresse : maitresse

Coût : cout

Paraître : paraitre

Week-end : weekend

Mille-pattes : millepattes

Porte-monnaie : portemonnaie

Des après-midi : des après-midis

 

 

En conclusion, nos académiciens dorment la moitié du temps 

.

 Alexander Doyle pour WikiStrike

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents