Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’armée algérienne espionnée par le Mossad ? Tel-Aviv met l’Algérie sur la liste de ses ennemis potentiels

Publié par wikistrike.com sur 17 Mars 2016, 09:40am

Catégories : #Politique internationale

 L’armée algérienne espionnée par le Mossad ? Tel-Aviv met l’Algérie sur la liste de ses ennemis potentiels

En dépit de la distance qui sépare l’Algérie d’Israël, cela n’a pas empêché Tel-Aviv de mettre l’Algérie sur la liste de ses ennemis potentiels. Selon le site spécialisé Menadefense, le Mossad, espionnait en Allemagne le chantier naval où sont construites deux frégates Meko A200 pour le compte des Forces navales algériennes.

Les soupçons d’espionnage se sont portés sur le  service de renseignement israélien après que deux de ses agents aient été arrêtés par la police allemande.

Selon les médias allemands, deux hommes armés, portant sur eux des documents d’identité diplomatiques se retrouvèrent embourbés, quand leur véhicule s’est aventuré dans un champ sur les abords d’un canal menant vers un des plus importants chantiers navals militaires allemands, celui de Kiel, à Hambourg en Allemagne du nord, où se trouvent les usines de TKMS.

Les deux agents armés, s’étaient fait repérer par des riverains qui sont intervenus pour les expulser du terrain dont l’accès était interdit. Pour leur défense les deux hommes avaient prétexté un repérage pour une compétition de voile, chose qui n’a pas convaincu ceux qui les avaient repérés, tout en appelant la police qui les a arrêtés.

D’autre part pour se justifier, ils ont déclaré qu’ils surveillaient l’avancée des préparatifs pour le transfert vers Israël du sous-marin AIP Rahav de classe Dolphin.

Mais ceci n’a pas convaincu la police allemande, car ce submersible a quitté l’Allemagne la fin de l’année dernière et les travaux ont été supervisés par une équipe israélienne présente sur le chantier naval du début à la fin.

Donc les deux agents du Mossad étaient sur place pour s’informer sur les détails de fabrication des frégates algériennes, celle livrée et en construction, ou pour s’assurer du bien-fondé ou non des rumeurs voulant que le gouvernement allemand ait fait pression sur le constructeur naval afin de ne pas les doter d’une technologie avancée avec des canons moins performants et les priver de munitions intelligentes.

Source: Al Manar

Commenter cet article

Archives

Articles récents